Morges fait fi du Canton et veut plus de places de parc

StationnementMalgré un préavis cantonal négatif, l'Exécutif continue les démarches pour augmenter la taille du futur parking du Parc des Sports.

Le Parc des Sports devrait changer de visage ces prochaines années.

Le Parc des Sports devrait changer de visage ces prochaines années. Image: Mickael Ammann

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Exécutif brise le silence. Lors de la séance de l’organe délibérant mercredi soir, il a annoncé que les démarches visant à augmenter de 640 à 840 le nombre de places du futur parking souterrain du parc des Sports allaient être poursuivies. Et ce malgré le préavis négatif rendu par le Canton. Une décision qui va encore un peu plus retarder la validation de ce plan partiel d’affectation (PPA) comprenant notamment le fameux Centre aquatique en plus d’équipements sportifs d’envergure.

«Nous respecterons la demande du Conseil communal et suivrons scrupuleusement la procédure, a révélé Eric Züger, municipal responsable de l’Urbanisme et de la Mobilité. Nous soumettrons à la fin de l’été l’amendement de 200 places supplémentaires au PPA à l’enquête publique. Cette étape permettra le dépôt d’un préavis d’ici à la fin de l’année, afin que le Conseil puisse se déterminer définitivement. Le dossier sera ensuite transmis à la cheffe du Département du territoire, Jacqueline de Quattro.»

Non-conformité

Pour rappel, la Direction générale de la mobilité et des routes a informé la Ville en mars dernier que plusieurs aspects relatifs aux modifications apportées au PPA n’étaient pas conformes aux bases légales en vigueur. Les autorités vaudoises souhaitent notamment que la Commune justifie le nombre de places de stationnement demandé. Elles exigent également que soit démontrée la conformité des emplacements supplémentaires au plan de mesure cantonal lié à l’ordonnance fédérale sur la protection de l’air. Celui-ci a pour objectif principal de limiter les émissions de polluants dans l’atmosphère et définit l’offre de places en fonction de la localisation, de l’activité ou encore de la desserte en transports publics. Pour le parking du parc des Sports, le nombre de cases a été fixé à 640 et c’est sur ce chiffre que Canton et Commune entament ce bras de fer à l’issue incertaine.

Capacité insuffisante

Un nombre beaucoup trop faible selon les élus du PLR. Ces derniers ne comprennent pas que l’offre totale en stationnement de la zone du parc des Sports puisse être réduite alors qu’un Centre aquatique sera notamment construit et devrait attirer plus de monde qu’actuellement. Un postulat a d’ailleurs été déposé mercredi soir par Jean-Hugues Busslinger afin que la Municipalité réalise un état des lieux des possibilités de parcage en ville et mette sur papier une vision prospective des futures possibilités.

De leur côté, les Verts estiment que poursuivre les démarches risque de faire capoter le projet. «Le choix d’augmenter le nombre de places, même souterraines, ne peut se justifier avec un projet qui n’a pas évolué d’un iota par rapport à celui comportant 640 places», indique le chef de groupe, Yvan Christinet. Et de conclure: «Persister dans cette voie sera administrativement voué à l’échec avec comme issue un refus du PPA, alors que la population attend depuis bientôt dix ans une piscine couverte!»

Créé: 23.06.2018, 12h34

Articles en relation

A Morges, le parc des Sports pourrait encore prendre du retard

La Côte Le Canton a rendu un préavis négatif concernant la demande d’augmentation du nombre de place du futur parking. Une décision susceptible de bloquer le dossier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.