A Morges, un futur quartier subit les écueils de la LAT

Aménagement du territoireLa nouvelle LAT risque de retarder la réalisation du quartier Prairie Nord-Eglantine, à l’enquête publique depuis mardi.

Pour réaliser le futur quartier, la Ville de Morges a conclu une promesse d'échange de parcelles avec la hoirie de Goumoëns, propriétaire de La Prairie.

Pour réaliser le futur quartier, la Ville de Morges a conclu une promesse d'échange de parcelles avec la hoirie de Goumoëns, propriétaire de La Prairie. Image: GOOGLE MAPS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le futur quartier Prairie Nord-Eglantine, qui prévoit l’arrivée de 800 à 900 habitants-emplois au nord-ouest de Morges, a franchi une étape importante, mardi, avec la mise à l’enquête publique de ce gros projet urbanistique. Seulement voilà, un nuage plane: la nouvelle loi sur l’aménagement du territoire (LAT) met à mal la réalisation de ce nouveau secteur d’habitation. En cause? La parcelle se trouvant en zone intermédiaire, la Ville devra la compenser par des terrains agricoles. Or elle n’en a pas. «Le Canton devrait prendre le lead et favoriser les parcelles situées près des grands nœuds de communication», tonne Yves Paccaud, municipal de l’Urbanisme, rappelant que le futur quartier fait partie des sites stratégiques du Projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM).

Tirant la sonnette d’alarme, Eric Züger, municipal et député, a déposé une interpellation au Grand Conseil. «Il est temps de donner aux Communes qui abritent des sites stratégiques les moyens de réaliser les projets en cours de planification», martèle l’élu socialiste dans son texte, déposé mardi dernier. Prenant Prairie Nord-Eglantine en exemple, il détaille: «Ce PPA a la possibilité d’aller à l’enquête publique mais, étant dans l’incapacité de compenser les SDA (ndlr: surfaces d’assolement), sa mise en vigueur reste différée.»

Il faut dire que l’enjeu est de taille pour Morges, ce futur quartier étant l’un des secteurs phares pour la densification de la ville. Répartis dans dix à douze immeubles, les logements seront mis en location ou vendus en PPE. «Nous créerons également une cinquantaine d’appartements subventionnés», précise Yves Paccaud. Selon le calendrier intentionnel, le quartier pourrait accueillir ses premiers habitants fin 2019.

Créé: 11.05.2016, 17h22

Articles en relation

Morges combat la pénurie avec son objectif logement

Constructions La Ville compte mettre la moitié de ses parcelles constructibles à disposition de logements à loyers abordables. Plus...

Pour densifier, Morges a les yeux rivés sur le nord

Urbanisme Après avoir lancé de grands projets de développement au centre et au sud de la ville, l’exécutif s’attaque aux hauts de la localité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.