Passer au contenu principal

Morges pourrait aussi adopter le 30 km/h de nuit

Des élus souhaitent que la Municipalité étudie la possibilité de limiter la vitesse.

Des tests ont été réalisés pendant deux ans à Lausanne.
Des tests ont été réalisés pendant deux ans à Lausanne.
Christian Brun

Rouler à 30 km/h de nuit pour diminuer les nuisances sonores, tel est le test qui a été mené durant deux ans sur les avenues lausannoises de Beaulieu et de Vinet. Et comme le bilan de cette mesure a été jugé «très positif», sa mise en place intéresse dans d’autres communes vaudoises. À Morges, un postulat intitulé «30 km/h: pour une meilleure qualité de vie, levons le pied!» a été déposé par Frédéric Eggenberger lors de la dernière séance du Conseil communal. Au nom du groupe PSIG (Parti socialiste et Indépendants de gauche), l’élu demande à la Municipalité «d’étudier la possibilité d’introduire la limitation à 30 km/h la nuit sur toutes les rues où les normes de bruit sont dépassées».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.