Morges veut enterrer un millier de places de parc

CirculationLa Ville demandera un crédit d’étude de 750'000 francs, voué à la création de 900 places souterraines au centre aquatique.

Le parking sous les quais permettrait d'accueillir 350 véhicules.

Le parking sous les quais permettrait d'accueillir 350 véhicules. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Véritable serpent de mer de la Municipalité de Morges, la délicate question de la circulation pourrait trouver son épilogue. En partie grâce à la construction de deux parkings souterrains réalisés à des endroits stratégiques de la ville: l’un sous les quais et l’autre, qui pourrait accueillir jusqu’à 900 places, au parc des Sports.

Pour ce dernier projet, les autorités demanderont au prochain Conseil communal un crédit d’étude de 744'000 francs. Une somme nécessaire pour permettre à l’Exécutif de régler la question des accès à proximité du futur centre aquatique tant attendu par l’ensemble de la région ( lire ci-contre). Mais aussi de se pencher sur les aspects paysagers, souterrains ou encore sportifs dans ce secteur situé à l’ouest de la localité. C’est dire l’importance du sujet à l’échelle de la ville, qui étouffe quotidiennement sous les pots d’échappement.

Statu quo

«Avec ce préavis, on entre dans le concret dans les projets de parkings souterrains. Il permettra surtout de mandater un bureau spécialisé pour que nous puissions avoir une vision précise», confirme Jean-Jacques Aubert, municipal des Infrastructures.

Dans le détail, l’objectif est de créer 650 places souterraines – voire 900 – au parc des Sports, amené à être complètement remodelé. En parallèle, l’Exécutif espère également construire un parking de 350 places, sous les quais, à quelques pas seulement du Léman.

«Ces deux projets font partie du plan directeur des circulations, qui est actuellement encore à l’étude auprès du Canton, poursuit Jean-Jacques Aubert. Je tiens à préciser qu’il n’y aura pas d’augmentation du nombre de places de parc à Morges à l’avenir, selon la volonté cantonale. Il s’agit d’un transfert de places extérieures dans des infrastructures souterraines. Le but est de libérer l’espace public de tout véhicule au profit des piétons.»

Ainsi, les places actuelles situées au parc des Sports seront englouties par le futur parking souterrain. Il en va de même pour les places de stationnement situées à la rue Louis-de-Savoie ou encore le long du lac, qui seront déplacées dans l’infrastructure prévue sous les quais.

Deuxième scénario

Voilà pour la planification idéale imaginée par l’Exécutif. En réalité, les projections pourraient aller dans un autre sens. Dans la délicate équation de la circulation, une inconnue de taille demeure sur la construction du parking sous les quais. Contesté par certains, il pourrait ne jamais voir le jour. Un scénario que la Municipalité n’aimerait pas voir se réaliser. «Nous espérons que le Canton nous donnera un préavis favorable sur ce projet, poursuit le municipal. Notre volonté est de réaliser ce parking grâce à un partenariat public-privé. La Commune ne va pas se lancer dans la gestion d’une telle infrastructure.»

En cas de refus, il resterait aux autorités une dernière carte à abattre. «Si le parking sous les quais ne se réalisait pas, nous espérons rapatrier l’ensemble du stationnement souterrain au parc des Sports, qui pourrait ainsi atteindre les 900 places», lâche l’élu du PLR du bout des lèvres.

Mais les étapes sont encore nombreuses avant de voir les premiers coups de pioche de ces mégaprojets, devisés à plusieurs dizaines de millions de francs. «Les études définiront les coûts exacts de construction. Il est aujourd’hui certain que la majeure partie du financement sera assurée par les partenaires privés que nous devons encore trouver», conclut Jean-Jacques Aubert.

Créé: 30.04.2015, 14h17

Cherche partenaire privé

Accueillir un véritable temple de la baignade avec espace de bien-être et aires de loisirs en plein cœur de Morges n’est pas une mince affaire. Après avoir constitué une Société anonyme, chargée de mener à bien ce projet de centre aquatique, il s’agit aujourd’hui d’entrer dans le vif du sujet.

«Nous sommes en train de peaufiner le cahier des charges, qui permettra de lancer le concours pour désigner le partenaire privé, dans la deuxième partie de cette année», précise Vincent Jaques, syndic de Morges.

Mais, selon l’élu socialiste, tout est aujourd’hui suspendu à la validation du plan partiel d’affectation Parc des Sports par le Canton. Selon les planifications actuelles, le futur centre aquatique est prévu pour fin 2018. Le projet, devisé à 45 millions de francs, sera réparti à parts égales entre Morges, trente-quatre communes du district ainsi que le futur partenaire privé.

Articles en relation

Un forum pour débattre du parking sous les quais

Morges Opposée à la construction d’un parking le long des berges, l’Association pour la sauvegarde de Morges organisera un débat ce printemps. Plus...

Le projet de parking sous les quais se concrétise

Morges La future infrastructure offrira 300 places de parc à l'est de la ville, d'où provient 70% du trafic. Plus...

Attente interminable pour se parquer à la gare de Morges

Morges Près de 200 personnes attendent d’obtenir un abonnement au P+R de la gare. L’attente atteindrait même huit ans, selon une pendulaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.