Le mur de la Suettaz sera démoli au printemps 2021

NyonLe plan d’affectation, qui avait été combattu par un référendum, a été adopté par le Canton. La mise à l’enquête des bâtiments est prévue pour l’été.

Vouée à la démolition, la Suettaz est non seulement le plus ancien immeuble de Nyon mais aussi le plus grand. Visite et témoignages.
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 9 février, Ilhan Büchler était soulagé. Le directeur de la société Logement social romand (LSR) saluait le vote des Nyonnais, qui avaient plébiscité à 68,6% son projet de la Suettaz attaqué par un référendum. Tout est pourtant de nouveau au ralenti avec la crise sanitaire du coronavirus. La mise à l’enquête des plans des quatre bâtiments prévus devait commencer fin avril. «Ce sera pour l’été. Nous revoyons notre planification, mais nous sommes à bout touchant», assure Ilhan Büchler. Une bonne nouvelle est venue du Canton, qui ratifie le plan d’affectation, légalisant le projet sur le plan urbanistique.

Les quatre futurs bâtiments de la Suettaz proposeront 387 logements logements, soit 139 de plus qu'aujourd'hui. CREDIT: DR

La nouvelle Suettaz promet de changer le visage de ce secteur de Nyon. Dans les quatre immeubles sont prévus 387 logements, contre 248 aujourd’hui. Parmi eux, 280 seront d’utilité publique et 70 seront subventionnés. Les futures constructions comprendront six étages, contre douze pour la barre actuelle. Des cours arborisées agrémenteront ces îlots.

Des détails à revoir

Depuis le vote populaire, LSR a relancé des études pour régler quelques détails. Comme l’emplacement et l’orientation des deux salles de quartier prévues dans le complexe. La nature du projet architectural n’a quant à elle pas bougé, promet le directeur. Par rapport à la version initiale, quelques adaptations pourraient encore survenir concernant le type d’arbres qui seront plantés. En fin de campagne, des dendrologues avaient émis des critiques sur certaines essences, jugées inadaptées, des 78 arbres à planter. «Ces remarques seront prises en compte. Nous sommes toujours ouverts à faire mieux», souligne Ilhan Büchler.

Avant de déposer le dossier de mise à l’enquête auprès de la Commune, LSR enverra dans les prochains jours un courrier explicatif aux locataires de la grande barre d’habitation de la Suettaz et du plus petit bâtiment des Lupins, qui sont voués à la démolition. Dans cet envoi, qui est une exigence légale, le descriptif du projet, le déroulement du chantier et les futurs loyers seront rappelés ou précisés aux résidents. Ces derniers, qui ont largement soutenu LSR durant la campagne du référendum, auront trente jours pour faire d’éventuelles remarques à leur propriétaire. Par la suite, le dossier passera dans les mains de la Commune. La mise à l’enquête devrait suivre quelques semaines plus tard. Dans le même temps, LSR lancera les appels d’offres pour les travaux à venir.

Présence d'amiante

Malgré l’actuel ralentissement de l’activité, LSR espère encore pouvoir lancer le chantier début 2021. La partie de la barre d’habitation côté Lausanne, dont les habitants ont déjà déménagé dans un immeuble de LSR situé dans le quartier d’à côté, sera d’abord vidé de tout ce qui est possible de l’être. Ces travaux, qui demanderont de la précaution à cause de la présence d’amiante, prendront quatre ou cinq mois. Ensuite, soit pas avant le printemps 2021, une pince viendra manger la première partie du mur de la Suettaz.

Les premiers bâtiments seront disponibles dix-huit mois plus tard. Les derniers résidents de la barre y emménageront pour permettre la démolition du reste du bâtiment. L’ensemble du site pourrait être terminé fin 2025.

Créé: 25.03.2020, 08h10

Logement d’urgence

Un geste pour l’hôpital

Plus d’une soixantaine d’appartements de la Suettaz sont aujourd’hui vides de leurs locataires. Ceux-ci ont été relogés en prévision des travaux de démolition. Or une vingtaine de ces logements pourraient bientôt être utilisés.

En effet, LSR vient de passer un accord avec le Groupement hospitalier de l’Ouest lémanique, qui gère l’Hôpital de Nyon tout proche. «Nous mettons 20 appartements non meublés et 30 places de parc à la disposition du personnel soignant frontalier», indique Ilhan Büchler. Pour leur permettre de rester sur place en cas de nécessité. Dans le même ordre d’idée, le Vortex, le village olympique des JOJ de Lausanne, a été réquisitionné pour le personnel du CHUV.

Dans un état vétuste et ne répondant plus aux attentes actuelles en matière d’isolation phonique et de grandeur des pièces, les appartements ne seront que des solutions d’urgence. Il n’empêche, lorsque le projet de reconstruction était menacé par le référendum, les promoteurs avaient réfléchi à une solution pour les réinvestir au cas où il tournerait mal. L’idée d’accueillir des requérants d’asile avait été brièvement évoquée.

Articles en relation

Dans les entrailles de la Suettaz, un monstre voué à la démolition

Nyon La plus grande barre d’habitation de Nyon sera démolie. Ses habitants vivent entre nostalgie et espoir. Plus...

Ces grands arbres qui divisent à Nyon

Référendum Les opposants et les partisans de la Suettaz s’écharpent sur les arbres condamnés par le projet. Plus...

Nyon plébiscite la construction de logements à loyer modéré

Référendum Le plan de quartier de la Suettaz a été plébiscité par 68,6% des votants. Le «Mur de la honte» sera détruit. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.