Le Musée du cheval de la Sarraz cherche des fonds pour sa survie

VaudL'institution consacrée aux équidés pâtit des ennuis financiers des Amis du Château. A terme, elle risque de devoir déménager.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les soucis financiers du Château de La Sarraz déteignent sur le Musée du cheval, établi depuis plus de trente dans la grange du domaine.

«Dès cette année, nous devons à nouveau payer un loyer, se désole Robert Chanson, président du comité du musée. Auparavant, nous allouions 75% des recettes de la billetterie à l'association qui gère le Château, ce qui nous permettait de nous en sortir les années où le public se faisait rare.»

Justement, le nombre de visiteurs est en chute libre depuis quelques années. De 10000 au début, le nombre d'entrées annuelles a passé à 3000.«Quand les entrées ont diminué, cet arrangement ne couvrait plus les frais», note Annette Schneider, présidente ad interim de l'Association des Amis du Château de La Sarraz.

Si l'équipe est parvenue à réunir la somme pour le loyer 2014, l'avenir du musée reste incertain. Avec le risque, à terme, de devoir quitter les lieux. «Je ne vois pas où nous pourrions nous installer, avoue le président du comité. Nos statuts stipulent qu'en cas de débâcle, les pièces reviendraient au Musée national de Zurich. Une partie pourrait être exposée au Haras d'Avenches. Mais il n'y a aucuns pourparlers pour le moment et nous nous battrons jusqu'au bout pour rester à La Sarraz.»

Article complet à retrouver dans notre journal de lundi

(24 heures)

Créé: 06.04.2014, 20h03

Articles en relation

Le château de La Sarraz est au bord du gouffre

LA CÔTE La bâtisse qui abrite deux musées est en proie à des difficultés financières. Trois collaborateurs ont été licenciés et le président de l’association vient de donner sa démission Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.