Le Musée du Léman devra vivre avec la concurrence

NyonAlors qu’Aquatis ouvre samedi, l’institution est sereine. Elle se rappelle comment ses aquariums ont dopé sa fréquentation.

Les aquariums du Musée du Léman présente les poissons du lac depuis plus de trente ans.

Les aquariums du Musée du Léman présente les poissons du lac depuis plus de trente ans. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ne rien faire, c’est laisser mourir notre musée», prédisait en 2011 le syndic de Nyon, Daniel Rossellat, en évoquant l’avenir du Musée du Léman face à la concurrence annoncée d’Aquatis à Lausanne et de la Maison de la Rivière à Tolochenaz. Aujourd’hui, la concurrence n’est plus virtuelle. Le public découvrira l’attraction de la capitale cantonale samedi, deux après l’inauguration de l’établissement de la périphérie morgienne.

Le Musée du Léman n’est cependant pas aux soins intensifs. «L’ouverture de la Maison de la Rivière n’a eu aucun effet sur notre affluence (ndlr: 21 800 visiteurs en 2016), explique le conservateur, Lionel Gauthier. En ce qui concerne Aquatis, nous pensons être complémentaires. A Lausanne, il y en aura plein les yeux avec la présentation d’une faune exotique. Chez nous, il y a une approche muséale plus large centrée sur le lac Léman.» Pour se démarquer, le Musée du Léman continuera donc de miser sur sa force: son pôle de compétence reconnu internationalement pour ses connaissances sur les aspects scientifiques et culturels. Et sur ses riches collections qui ne se résument pas aux seuls poissons.

Reste que les aquariums nyonnais souffriront forcément de la comparaison avec l’immensité des équipements lausannois. Les 40 000 litres répartis dans trois bassins à Nyon font pâle figure face aux 2 millions de litres d’eau de la capitale vaudoise.

Des «géants» en 1985

Il y a pourtant un peu plus de trente ans, le Musée du Léman inaugurait ce qui était l’un des plus grands aquariums d’eau douce d’Europe. Ces équipements étaient même qualifiés de «géants». «La mise en exploitation de ces bassins constitue une expérience unique et un atout touristique supplémentaire pour Nyon», soulignait le correspondant local de 24 heures dans l’édition du 19 avril 1985. Inaugurés en juin de la même année, les aquariums avaient joué un rôle moteur dans le développement du musée. Son affluence était passée de 9000 à 24 000 visiteurs par année.

Projet d’extension

«Les aquariums restent toujours une attraction, note Lionel Gauthier. Lorsque nous avions fêté leur 30e anniversaire, nous en avions disposé dans plusieurs salles du musée pendant le mois d’octobre, qui a été le meilleur mois en termes d’affluence de notre histoire.»

Si l’institution nyonnaise est aujourd’hui sereine face à une concurrence qui se durcit sur le thème de l’eau et des poissons, elle est aussi portée par son projet d’extension. «Si nous n’en avions pas, il faudrait s’en inquiéter», reconnaît le conservateur. L’inauguration du nouveau musée agrandi pourrait avoir lieu en 2021 dans le meilleur des cas. Les aquariums ne disparaîtront pas dans le déménagement. Ils augmenteront de taille puisqu’ils seront quatre fois plus grands.

Le planning du projet sera plus clair d’ici à Noël. En effet, la levée de l’opposition au plan de quartier, décidée par le Conseil communal, est en train d’être notifiée aux voisins qui en sont les auteurs. S’ils ne font pas recours, le projet architectural pourra être mis à l’enquête. «Les plans sont prêts», souligne Carinne Bertola, cheffe de projet. Le budget est estimé à 44,5 millions de francs. La recherche de fonds auprès des mécènes est encore en cours.

Créé: 19.10.2017, 21h13

Le mât flottant résiste à l’usure

Sorti du fond du lac au large d’Ouchy au mois d’août, le mât flottant est une véritable attraction devant le Musée du Léman, où il est entreposé. Les nombreux curieux qui viennent l’observer de tout près peuvent se réjouir. Son état se dégrade beaucoup moins que ne le craignait la direction de l’institution. «Nous allons le garder de façon durable», se félicite le conservateur, Lionel Gauthier, qui avait lui-même lancé les recherches pour retrouver ce témoin du passé lémanique.

Depuis que le mât flottant a été sorti de l’eau, le Musée du Léman a recueilli de nouvelles informations sur ce type d’attractions ludiques. «Nous avons reçu une photo d’un de ces engins à Vevey, raconte Lionel Gauthier. Il y en avait plusieurs autour du lac, notamment un à Thonon.»

A noter qu’une autre pièce métallique d’envergure animera les quais de Nyon prochainement. Acheté par le musée à un sculpteur de la rive française du Léman, un grand serpent aux mâchoires carnassières composé de plusieurs éléments sera installé dans le port au printemps prochain. L’œuvre, qui avait été présentée sur le stand de l’institution à Paléo, est actuellement visible aux Bains des Pâquis à Genève.

Articles en relation

Le mât flottant trône devant le Musée du Léman

Nyon Le Musée du Léman a installé dans sa cour l’attraction des années 1930, repêchée une semaine plus tôt au large d'Ouchy. Plus...

Le Musée du Léman fête ses aquariums

Nyon Depuis trente ans, les poissons du lac se frottent aux visiteurs de l’institution nyonnaise. Plus...

Les politiques nyonnais derrière le futur Musée du Léman

Culture Les élus appuient en bloc le projet d’extension du centre lémanique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...