Le Musée du Léman surfe sur une belle vague de dons

NyonL’an dernier, l’institution a augmenté ses collections de 135 donations pour une valeur de 170 000 francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous avons beaucoup de chance car beaucoup de gens pensent à nous quand ils cherchent à se séparer d’un objet en lien avec le Léman.» Lionel Gauthier, le conservateur du Musée du Léman, est capable de quantifier cette générosité envers son institution. En 2017, il a ainsi reçu 135 objets, pour une valeur de quelque 170'000 francs. «Le montant est exceptionnel, assure le géographe. Mais il est lié à une seule pièce, un vitrail récupéré dans une maison à Morges qui vaut à lui seul 100'000 francs.»

Il y a de tout sur la liste des nouveaux objets qui augmentent la collection du musée. De la carte postale historique à la valise avec des autocollants retraçant les vacances de son propriétaire au bord du Léman, en passant par un trophée de pêche et un canot automobile. Leurs anciens propriétaires s’en sont défaits pour différentes raisons. Certains les ont reçus dans un héritage sans savoir qu’en faire. Un autre, en entrant à l’EMS, a remis les objets qui ne le suivraient pas dans sa nouvelle résidence. Tous sont motivés par la volonté de préserver une part du patrimoine du Léman, une des missions du musée nyonnais.

Près de 200 achats

Si les donations sont une source importante et essentielle pour augmenter les collections, le Musée du Léman en refuse tout de même beaucoup. «Il faut toujours faire une pesée d’intérêt en prenant en compte la valeur patrimoniale de l’objet et son encombrement», résume Lionel Gauthier. Il y a quelques jours, il a dit non à une maquette du bateau La Suisse de 3 mètres de long. Son institution n’a pas la place pour l’accueillir et elle en possède déjà quatre. Dans le dépôt des biens culturels, où les collections des trois musées nyonnais sont réunies, quelque 44'000 objets sont inventoriés. Le Musée du Léman en possède 14 075.

Si les donations sont importantes, le Musée du Léman paie en plus pour des acquisitions. En 2017, 199 achats ont ainsi été réalisés. La Ville accorde un crédit de 17'000 francs par année à cette fin. Cette somme est complétée par le soutien financier de l’Association des amis des Musées de Nyon, qui a par exemple payé les coûts de l’émersion du mât flottant qui trône depuis une année devant l’entrée du musée.


La bête de course

L’A.S. Mies est le don le plus volumineux reçu en 2017. Ses initiales sont celles de son constructeur, Alexandre Stämpfli, qui a rajouté Mies, où il avait son chantier naval. Le canot automobile, qui date de 1938, a la particularité d’avoir des ailes sur les deux côtés de la coque, pour diminuer le frottement de l’eau et gagner en vitesse. Il devait être doté à l’époque d’un moteur puissant, qui a été retiré. «Il s’agit d’un prototype de glissette, explique l’expert Didier Zuchuat, du centre de documentation du Musée du Léman. Alexandre Stämpfli l’a construit pour lui et pensait en faire une série qui n’a jamais vu le jour.» La petite embarcation est un véritable témoin expérimental mettant en lumière l’innovation qui régnait autour du lac au milieu du siècle dernier. Dans cette période, des rassemblements et des courses de canots à moteur étaient organisés.

L’A.S. Mies a d’ailleurs remporté le Prix S.N.G. lors de la Coupe du Léman en 1939. Il a navigué jusqu’en 1946 au moins avant d’être désarmé. Il a ensuite été entreposé dans le chantier naval de Mies-Plage jusqu’à l’an dernier. Le successeur d’Alexandre Stämpfli, Jean-Paul Sartorio, l’a alors donné au Musée du Léman dans le but de préserver ce morceau d’histoire lémanique, malgré l’insistance d’un collectionneur monégasque qui souhaitait l’acheter.


Le puzzle américain

Vous ne reconnaissez pas le Léman? C’est normal. Le puzzle a été édité par la société Perfect Puzzle aux États-Unis, en 1934, et représente une vision fantasmée du lac. Son titre «Lake Geneva» pourrait laisser croire qu’il s’agit du plan d’eau du même nom qui se situe dans l’État américain du Wisconsin. Ce qui n’est pas le cas, puisqu’il n’y a pas de telles montagnes dans cette région au nord-est de Chicago. «Le détail qui permet d’affirmer qu’il s’agit d’une représentation de notre lac, c’est le bateau à voile latine. De telles embarcations n’ont jamais navigué sur le plan d’eau du Wisconsin», insiste le conservateur, Lionel Gauthier.


Le cadeau du Conseil d’État

Le Conseil d’État avait mis le prix pour remercier le commandant de l’Hirondelle. En mai 1857, les autorités offraient une montre à gousset faite sur mesure à François Borgognon, qui s’était distingué par son courage lors d’un naufrage en février. L’accident avait eu lieu à la Promenthoux et l’embarcation avait repris du service quelques jours plus tard. L’Hirondelle avait été mise à l’eau en 1855 et était le premier vapeur lémanique entièrement construit en Suisse. Son histoire s’achèvera en 1862 lorsqu’il sombrera au large de La Tour-de-Peilz après avoir accroché un rocher. François Borgognon n’était pas à la barre.


L’îlot de Churchill

«M. Churchill visitera une île suisse de 25 mètres carrés.» Telle est la légende de la photo prise par une agence de presse parisienne en août 1946. Le cliché a servi à annoncer la venue de l’homme d’État britannique à Bursinel. Le Vieux Lion y séjourna du 23 août au 16 septembre 1946, dans la villa de Choisi, dont le domaine en pente douce finit au bord du lac. Toujours selon l’agence, Winston Churchill irait faire sa sieste sur l’îlot à 70 mètres au large de la propriété pour «échapper aux curieux». Le fit-il? Peut-être. Ce qui est sûr, c’est qu’il peint beaucoup durant son séjour au bord du Léman. Il a pu compter aussi sur le service d’un majordome affable et souriant qui était accessoirement le syndic de Bursinel. (24 heures)

Créé: 09.08.2018, 07h06

Articles en relation

Un vitrail Art nouveau illuminera le Musée du Léman

Patrimoine Après des années d’attente, cette vue du lac de grande valeur rejoindra les collections du musée nyonnais. Plus...

Le mât flottant trône devant le Musée du Léman

Nyon Le Musée du Léman a installé dans sa cour l’attraction des années 1930, repêchée une semaine plus tôt au large d'Ouchy. Plus...

[VIDEO] Un trésor ludique des années 1930 ressurgit du Léman

Lausanne L'attraction des Bains d'Ouchy entre 1929 et 1939 stagnait dans le fond du Léman. Elle est sortie de l'eau mercredi matin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.