Une navette électrique pour désengorger Rolle

TransportLe projet pilote de navette électrique devrait régler les problèmes de parcage au centre-ville. Mise en route prévue cet été

La navette électrique, de la taille d’une grosse voiture.

La navette électrique, de la taille d’une grosse voiture. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un pas vers la mobilité du futur. La Municipalité de Rolle va mettre en service une navette électrique reliant le centre-ville à des parkings périphériques. De cette manière, elle entend inciter les automobilistes à se parquer hors murs, ce qui libérera des places en ville. Les autorités prévoient la mise en service de cette navette cet été, avant le début des travaux de construction d’un gros immeuble (avec parking souterrain de 290 places) à la place du Marché, car le chantier occupera le parking de cette place du centre-ville.

Commerçants inquiets

Les Rollois sont encore marqués par les deux ans de travaux - terminés en automne 2015 - à la Grand-Rue, travaux qui ont fait perdre des plumes à plusieurs enseignes. Aujourd’hui, des commerçants critiquent encore cette réalisation qui a sacrifié une quarantaine de places de parc sur cette rue. Mais surtout, la plupart sont inquiets car le nouveau gros chantier qui va débuter à la place du Marché supprimera encore de nombreuses places de parc durant les 30 mois de travaux.

Michel Ansermoz, ancien président des commerçants de Rolle, est intervenu au dernier Conseil communal pour relayer leurs préoccupations. «On ne peut pas se permettre de perdre encore des places de parc au centre-ville sans réagir. En attendant la réalisation du parking souterrain, il faut trouver des alternatives. Ce projet de navette est intéressant, mais suffira-t-il? Il faudrait aussi aménager une zone de parking sur le terrain d’entraînement de football, de façon provisoire, pendant la durée des travaux.» Présidente du Groupement rollois des entreprises et commerçants (GREC), Margareth Ruchti voit l’arrivée de cette navette d’un bon œil. «Mais à la condition qu’elle tourne en circuit fermé, à une cadence de 10 à 15 minutes. Un passage toutes les heures n’aurait pas de sens. Elle doit servir à tous les types de demande, autant pour les employés, les habitants que pour les clients des commerces.»

Cédric Echenard, municipal en charge de ce dossier, peut la rassurer. «Il est effectivement prévu que la navette ait une cadence au quart d’heure, sans horaire. Une application smartphone permettra de savoir à quelle heure précise la navette passera à tel ou tel endroit». Le transport des passagers sera assuré par un véhicule de la taille d’une grosse voiture, conduit par un chauffeur. Il est possible de lui atteler jusqu’à trois autres modules (entre 15 et 20 places par module).

Parkings de la plage

Le parcours de la navette a été défini en fonction des parkings périphériques existants et dans le but de desservir les quartiers d’habitation les plus excentrés. En hiver, il est prévu d’utiliser les deux parkings de la plage (environ 100 places), et en été, des emplacements sur l’avenue du Jura, au Nord-Ouest de la ville. La navette fera une boucle par le camping, la plage et la route de Lausanne pour revenir au centre, et fera une autre boucle par la route des Quatre Communes, le Martinet et la route de Gilly. «Ce nouveau concept de mobilité devrait répondre aux attentes des commerçants, des habitants et des clients, mais aussi des visiteurs, qui pourront savoir en temps réel, grâce à l’application smartphone, où il y a des places disponibles, ajoute Cédric Echenard, enthousiaste. Il n’est donc pas question de toucher au terrain de foot. Je précise que la navette sera gratuite pendant toute la durée des travaux au centre-ville». Ce projet fera l’objet d’un préavis municipal qui sera présenté le 6 février au Conseil communal. (24 heures)

Créé: 08.01.2018, 08h20

Autres usages envisagés

La mise en service de cette navette électrique dès cet été à Rolle se fait en partenariat avec Car Postal, qui a choisi Rolle comme zone pilote. Le nombre de véhicules à disposition évoluera en fonction du succès de cette offre auprès des usagers. Mais ce qui est déjà prévu, c’est de remplacer le Green Bus Rolle (desserte urbaine) par le même type de navette électrique en décembre 2019. «Il aura roulé dix ans et sera donc amorti, précise Cédric Echenard, municipal à Rolle. Car postal a donc décidé de le remplacer». Ce bus au diesel laissera sa place à un transport vraiment vert. Ce n’est pas tout. A l’avenir, la navette électrique pourrait être proposée en libre-service pour tout détenteur d’un permis B. «On pourra par exemple aller de la gare de Rolle à la future Maison des vins à Mont-sur-Rolle», imagine Cédric Echenard.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...