Nouveau report pour le vote sur l'Usine à Gaz

NyonLe crédit de 16 millions pour l’agrandissement de la salle nyonnaise ne sera pas voté lundi prochain.

Le projet d'agrandissement comporte la rénovation de l'actuelle salle et la construction d'une nouvelle salle de spectacle ainsi que d'un bâtiment de bureaux.

Le projet d'agrandissement comporte la rénovation de l'actuelle salle et la construction d'une nouvelle salle de spectacle ainsi que d'un bâtiment de bureaux. Image: BUREAU ESPOSITO & JAVET

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Patron de l’Usine à Gaz, Pierre-Yves Schmidt ne cache rien de sa déception. «Quel que soit le résultat, on aimerait bien être fixé!» Car, après un premier report le mois dernier, la commission chargée d’étudier la demande de crédit pour l’agrandissement de l’Usine à Gaz a à nouveau décidé de repousser le vote. D’un mois, au moins. «Cela fait deux mois que j’annonce le vote pour le mois suivant, alors cette fois je ne me prononce pas», prévient Patrick Buchs, président de la commission. La cause de ce report? «Des réponses à des questions techniques que nous devons encore étudier.»

Pour la Municipalité, il est temps de passer au vote. «On a déposé le préavis fin août, détaille Daniel Rossellat. On pensait raisonnablement que trois mois suffiraient.» Patrick Buchs insiste pour sa part sur la «sage décision» prise par la commission. «C’est un gros projet (ndlr: 16 millions). On parle quand même de la construction d’une seconde salle à côté de l’actuelle. On n’est pas dans l’urgence, la ville ne s’arrêtera pas de tourner si le crédit n’est pas voté en décembre!»

La ville peut-être pas, mais l’Usine à Gaz, si! «Nous pensions que tout démarrerait début 2016», regrette Pierre-Yves Schmidt. Conséquence: la programmation se termine à la traditionnelle soirée du 31 décembre. «Du coup, nous sommes en train de plancher sur la programmation des deux premiers mois de 2016. On le fait dans l’urgence, ce n’est pas simple, mais on va y arriver.»

Bonne gestion reconnue

Reste que le sujet de l’Usine à Gaz sera bien abordé lundi prochain au Conseil. La Municipalité livrera en effet sa réponse à l’interpellation urgente déposée par Roxane Faraut-Linarès. La présidente du PLR nyonnais demandait que la Municipalité mette au con­cours le mandat d’exploitation de la nouvelle Usine à Gaz.

Avec les formes et sans fermer toutes les portes, la Municipalité lui rétorque un non somme toute assez clair. «Nous n’avons pas attendu cette interpellation pour nous demander comment exploiter au mieux ces deux salles, explique le municipal de la Culture, Olivier Mayor. S’il est évident qu’il faudra revoir nos exigences en conséquence, l’association de l’Usine à Gaz nous semble à ce jour la mieux armée pour affronter ce défi. Depuis vingt ans, elle a prouvé à tout le monde son sérieux dans la gestion de la salle.»

Créé: 30.11.2015, 17h28

Articles en relation

Une élue remet en cause la gestion de l'Usine à Gaz

Nyon La présidente du PLR nyonnais veut mettre au concours l’exploitation de la salle agrandie. Plus...

Le milieu culturel nyonnais soutient l’Usine à Gaz

Nyon L’Association de l’Usine à Gaz mène campagne pour que le Conseil de Nyon accepte de réaliser une nouvelle salle de spectacle. Plus...

L’extension de l’Usine à Gaz coûtera plus cher

Nyon D’abord devisée à 12,8 millions, l’extension de l’Usine à Gaz à Nyon coûtera finalement près de 16 millions. Plus...

L’extension de l’Usine à Gaz de Nyon est dans le pipeline

Culture Les plans de la deuxième salle de spectacle est à l’enquête publique. La demande de crédit pour la réalisation devrait suivre. Plus...

L’Usine à gaz de Nyon pourra s’agrandir

EXTENSION C’est de haute lutte que la salle de spectacle nyonnaise a obtenu le feu vert, hier soir, pour doubler sa capacité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.