La nouvelle cuisine de Tante Agathe se fait attendre

MiamLe déménagement de la biscuiterie est retardé à cause d'un problème de four.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Glacer des biscuits à la main? En 2003, quand Thierry Uldry l’actuel directeur de la biscuiterie Tante Agathe relance la production de la marque alors en difficulté, personne n’y croit. Mais faisant d’un biscuit un produit d’exception, l’entrepreneur parvient à transformer l’aventure en success story. En raison de sa croissance, l’entreprise crée à Oron et aujourd’hui basée à Lonay aurait du déménager à Nyon il y a une dizaine de mois. Mais c’est un problème de fours qui bloque l’entreprise à Lonay dans des locaux bien plus petits.

«C’est paradoxal, puisque nous allons nous installer dans des locaux qui appartenaient à la Romande Energie, mais c’est un problème d’électricité qui nous retarde», explique Thierry Uldry. «Là où se trouvent nos futurs locaux, il n’est pas possible de recevoir suffisamment d’ampères pour faire fonctionner nos fours électriques, surtout que de trois, nous comptons passer à cinq.» Pour contourner le problème, Tante Agathe a donc fait l’acquisition de fours fonctionnant au fuel. «Mais nous ne parvenons pas à obtenir la qualité et la régularité souhaitée avec ces nouveaux fours», regrette le directeur.

Plusieurs solutions sont évoquées, dans l’espoir de pouvoir déménager le plus vite possible. Le mois de septembre est évoqué. Le déménagement permettra à l’entreprise de poursuivre son développement et offrira de meilleures conditions de travail aux employés qui, aujourd’hui, sont un peu entassés à Lonay. Mais les gourmands auront aussi tout à gagner de ce déménagement: Tante Agathe attend d’avoir sa nouvelle cuisine pour lancer de nouveaux produits. Par exemple, le très apprécié «Cœur de l’oranger» connaîtra deux nouvelles déclinaisons passion et poire-cannelle.

Créé: 27.06.2012, 09h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.