Nyon Région Télévision renaît ce jeudi soir

MédiasAprès avoir frôlé l’extinction, la chaîne revient avec de nouvelles émissions et un sursis jusqu’à décembre.

Florian Cavaleri (au centre) et Greg Barnhill (derrière la caméra) raconteront à nouveau la région sur l'antenne de NRTV.

Florian Cavaleri (au centre) et Greg Barnhill (derrière la caméra) raconteront à nouveau la région sur l'antenne de NRTV. Image: Vanessa Cardoso/Archive

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les employés avaient reçu leur congé au 30 juin. Le financement avait été refusé par le Conseil régional. Et puis, Nyon avait débloqué 150'000 francs en dernière minute, accordant un sursis inespéré à Nyon Région Télévision. Un sursis jusqu’à la fin de l’année et qui permet ce soir «un nouveau départ».

«L’idée est de montrer aux gens ce qu’il est possible de faire et combien proposer une télé régionale est important», explique Daniel Rossellat, syndic de Nyon et président de Communyon, l’association qui chapeaute la chaîne. «Soit les gens sont convaincus et du coup acceptent de financer la suite, soit ils ne le sont pas et on n’ira pas plus loin.» Ces gens dont parle l’édile, c’est évidemment les élus des autres communes du district, ceux qui depuis des mois émettent des doutes sur l’intérêt d’une telle chaîne. Très nyonnaise et diffusée uniquement sur les téléréseaux des régions nyonnaise et glandoise, NRTV cumulait en effet les handicaps au vu de ceux qui ne pouvaient de toute façon pas la regarder.

Un problème qui n’en est (presque) plus un, promet Christophe Rasch, chef de projet et responsable éditorial des contenus proposés dès aujourd’hui. «Nous serons diffusés sur le réseau Cablecom, donc en région rolloise, et les discussions avec Swisscom TV sont encourageantes.» Si les communes du haut du district connectées presque uniquement à Swisscom sont donc pour l’heure encore privées de «leur» chaîne régionale, «ce sera bientôt réglé», promet Daniel Rossellat. Qui insiste encore sur «la dimension régionale que doit tout de suite, absolument, prendre NRTV».

Ainsi, une boucle hebdomadaire d’une heure sera proposée. Avec deux émissions d’information «maison» présentées par Maïque Perez, ancien de la RTS et du LHC, depuis le studio installé à Gland. La première, de 12 minutes, sera un journal avec un duplex depuis «un événement dans le district que nous aurons décidé de couvrir», explique Christophe Rasch. Et la seconde, de 15 minutes, sera un débat mêlant là aussi plateau et duplex dans la région.

Créé: 27.08.2015, 09h56

Articles en relation

Maïque Perez rejoint NyonRégion Télévision

Médias L'ancien journaliste de la RTS a été engagé dans la chaîne régionale, qui jouera son avenir cette fin d'année. Plus...

La télévision nyonnaise se met en veilleuse cet été

Médias C’est la der pour Nyon Région Télévision. La chaîne diffusera une grille d’été en attendant l’arrivée d’une nouvelle équipe. Plus...

Un dernier sursis pour Nyon Région Télévision

Médias Les élus nyonnais ont voté un crédit de 150'000 francs pour donner une dernière chance à la survie de la chaîne locale. Plus...

La télévision régionale pourrait jouer les prolongations

District de Nyon Un crédit de 150000 francs sera soumis au Conseil communal de Nyon pour que Nyon Région Télévision puisse émettre jusqu'à la fin de l'année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.