A Nyon, Visions du Réel choie son public amateur

Film documentaireL'Association des Amis du festival du film documentaire proposera un stamm pour que les fidèles puissent se rencontrer.

Bernadette Nelissen était une spectatrice du festival, avant de devenir une bénévole. Elle préside maintenant l'Association des Amis de Visions du Réel. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les professionnels ont leurs rendez-vous réservés pendant le festival Visions du Réel. Les amateurs auront le leur pour la première fois. Sous l’impulsion de la nouvelle Association des Amis de Visions du Réel, plusieurs actions leur seront même dédiées lors de l’édition 2016 de la manifestation nyonnaise, du 15 au 23 avril prochain. «Grâce à cette entité, nous renforçons notre ancrage dans la région», souligne Claude Ruey, président du festival.

Depuis plusieurs années, Visions du Réel s’efforce d’attirer le grand public dans les salles de projection avec sa programmation grand angle en particulier (lire ci-contre). L’arrivée de Luciano Barisone à la direction de la manifestation a accentué encore ce mouvement d’ouverture. L’affluence générale du festival du film documentaire a ainsi augmenté de 60% depuis 2011, passant de 20'700 spectateurs à 34'500 l’an dernier. Si les professionnels ont été plus nombreux, la proportion du public amateur a tout de même grossi. «Aujourd’hui nous sommes satisfaits du taux de 50% de public amateur, estime Luciano Barisone. Nous ne devons exclure ni les professionnels ni les gens qui viennent de l’étranger. Il faut qu’on continue à parler de nous à l’étranger pour rester un festival international.»

Un stamm pour les fidèles

Cela dit, des efforts pour capter et fidéliser les spectateurs régionaux ne cesseront pas. Les habitants du district de Nyon représentent 45% des entrées, dont plus de la moitié résident dans le chef-lieu. L’Association des Amis de Visions du Réel en a fait une de ses priorités. «J’aimerais bien que le festival devienne un lieu de rencontre comme l’est Paléo, par exemple», souligne sa présidente, Bernadette Nelissen.

La première action sera la création d’un stamm pour le grand public au sein du restaurant du Village du Réel. Autour d’une table, les spectateurs qui souhaitent échanger à la sortie des projections auront la possibilité de se réunir. «Il y a un public qui vient en solitaire, mais qui peut avoir envie aussi de discuter sur les films, qui sont souvent forts en émotions», précise Bernadette Nelissen. Des coups de cœur du public pourraient également être affichés pour guider les fidèles pendant la semaine.

«Il faut fidéliser le public dans le but de créer une communauté autour du festival»

Les membres de l’association, au nombre de 60 actuellement, se distingueront aussi par un badge pour qu’ils se reconnaissent. «Il faut fidéliser le public dans le but de créer une communauté autour du festival», insiste la présidente des Amis. Des visites en backstage, une rencontre exclusive avec un réalisateur ou une discussion avec Luciano Barisone sont d’autres idées qui pourraient voir le jour dans les années à venir.

Séduire tous les âges

L’association envisage aussi d’attirer de nouveaux publics. Aujourd’hui, le spectateur type se situe entre 35 et 54 ans, a un haut niveau de formation et une bonne position professionnelle. Les cibles seront ainsi les seniors et les jeunes. Les premiers ont le loisir de profiter des projections pendant la journée, où les salles sont moins remplies, alors que les seconds seront les forces vives du festival de demain. «On vient d’abord voir un film, on découvre une passion, puis, au final, on devient bénévole», résume Bernadette Nelissen, qui a suivi ce cursus.

Créé: 18.03.2016, 21h41

Pratique

Visions du Réel du 15 au 23 avril à Nyon et Gland. Toutes les infos sur www.visionsdureel.ch

Un programme grand public

Luciano Barisone et la direction de Visions du Réel ont présenté cette semaine le programme des actions locales du festival, qui se déroulera du 15 au 23 avril. Pour le programme complet, il faudra attendre la conférence de presse de mercredi prochain.

La manifestation ne déroge pas à la tradition en offrant, en collaboration avec la Ville de Nyon, la projection d’un film en avant-première, la veille de l’ouverture du festival. Le 14 avril à 19 h 30 au Théâtre de Marens, le truculent «Jesus Town» emmènera le public dans une ville de l’Amérique profonde où se joue depuis 88 ans un spectacle grandeur nature sur la Passion du Christ. Mais l’acteur qui tient le rôle principal prend sa retraite et son remplaçant n’a pas le physique de l’emploi. «C’est une œuvre étonnante qui est filmée avec beaucoup d’humour mais sans se moquer», résume Luciano Barisone. En plus de ce premier film, onze autres font partie de la programmation Grand Angle, destiné au grand public.

Comme l’an dernier, le Théâtre de Grand-Champ, à Gland, accueillera tous les films de cette catégorie. Ce sera le cas aussi de «Fuocoammare» (17 avril à 15 h), «le film à ne pas manquer», selon Luciano Barisone, dont le regard se voile en l’évoquant. Lauréat de l’Ours d’or à Berlin, le documentaire de Gianfranco Rosi raconte à travers les yeux d’un enfant de 12 ans une année sur l’île de Lampedusa, port d’accueil de centaines de migrants.

Plusieurs soirées musicales en collaboration avec La Parenthèse seront proposées dans les locaux du club nyonnais ou au Bar du Réel. Un concert est aussi prévu à l’Usine à Gaz en clôture du festival. Le Village du Réel, sur la rue des Marchandises, avec son restaurant et son bar, restera le cœur du festival, ouvert à tous.

A noter enfin qu’un nouveau carnet de 5 entrées pour 65 francs (50 fr. tarif réduit) sera mis en vente cette année.

Articles en relation

Visions du Réel, à Nyon, veut s'ancrer plus solidement

Festival En abandonnant son statut d’association pour celui de fondation, le Festival de cinéma veut se donner stabilité et pérennité. Plus...

Visions du Réel se met sur grand écran

La Côte Pour son édition anniversaire, le festival du film documentaire fera son cinéma dans toute la ville de Nyon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.