Passer au contenu principal

Un Nyonnais affrontera les meilleurs paddleurs du monde dans le Pacifique

Steeve Fleury s’envole lundi pour les Fidji. Un sacré défi pour un surfeur qui s'est entraîné sur le Léman.

Avec un budget de 8000 francs pour sa participation au championnat du monde aux îles Fidji, Steeve Fleury doit se contenter d’emporter une seule planche (en photo), adaptée au surf, soit plus petite que la planche utilisée pour le stand-up paddle conventionnel.
Avec un budget de 8000 francs pour sa participation au championnat du monde aux îles Fidji, Steeve Fleury doit se contenter d’emporter une seule planche (en photo), adaptée au surf, soit plus petite que la planche utilisée pour le stand-up paddle conventionnel.
Christian Brun

Le défi paraît surréaliste. Comment imaginer qu’un gars pratiquant le stand-up paddle (SUP) sur le lac Léman parte surfer sur les immenses vagues du Pacifique dans le cadre d’un championnat du monde? La réponse est double. Steeve Fleury est un cas, et le SUP qu’il pratique n’a rien à voir avec celui des amateurs qui pagaient tranquillement sur le lac pour leur loisir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.