L'ogre du lac de Neuchâtel nage désormais dans le Léman

EcologiePlusieurs prises récentes témoignent de la présence de silure dans le petit lac. Ce poisson vorace y a été introduit par l'homme.

Un spécimen de silure capturé au large de Prangins a été donné au Musée du Léman. Le jeune poisson de 80 centimètres pour 12 kilos a dû être mis en isolement. Il a mangé un barbeau avec qui il partageait un aquarium.

Un spécimen de silure capturé au large de Prangins a été donné au Musée du Léman. Le jeune poisson de 80 centimètres pour 12 kilos a dû être mis en isolement. Il a mangé un barbeau avec qui il partageait un aquarium. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«D’abord, nous nous sommes demandés de quoi il s’agissait. On pensait à une loche avant de se rendre compte que nous avions attrapé un silure.» Nicolas Clerc se souvient de ce jour du mois d’août. Travaillant avec son frère et son père, ce pêcheur professionnel de Prangins admet que la prise est exceptionnelle. En effet, ce grand poisson n’est pas endémique du Léman, bien qu’il soit fréquent dans les lacs de Neuchâtel, Morat et Bienne.

«Des silures ont été observés depuis deux ans dans le petit lac du côté de Genève et au large de Nyon», note Frédéric Hofmann, inspecteur de la chasse et de la pêche du Canton de Vaud. Pour ce spécialiste, il ne fait aucun doute que l’apparition dans le Léman de ce grand poisson est le fait d’une introduction illicite par l’homme. «Ce n’est pas une nouvelle réjouissante, car le silure n’est pas un poisson endémique du bassin-versant du Rhône», souligne-t-il. Il l’est par contre dans les bassins versant du Rhin dont font partie les lacs de Neuchâtel, Morat et Bienne.

La population de silures dans le Léman semble augmenter, à en croire les professionnels. «Nous en avions déjà remonté un l’an dernier, témoigne Nicolas Clerc. D’autres confrères genevois en aussi ont attrapé quelques-uns cette année. J’ai même entendu qu’un silure avait été pêché dans le grand lac.»

Un poisson vorace

L’apparition du silure pourrait avoir des conséquences sur la diversité dans le lac. «L’effet qu’il aura sur la faune lacustre est difficile à estimer, note Frédéric Hofmann. Nous manquons de recul pour savoir si le milieu lui plaît et comment il s’y adaptera. Dans le lac de Neuchâtel, nous n’avons pas constaté pour l’instant un déséquilibre important dans la faune. Mais chaque plan d’eau est différent et réagit différemment.»

Il faut avouer que ce gros poisson est particulièrement vorace. «Il mange beaucoup, assure Nicolas Clerc. Les perches et les vengerons sont ses aliments de base.» Ce prédateur, dont un spécimen mesurant 2,25 mètres pour plus de 80 kilos a été pêché en avril dans le lac de Morat, s’attaque aussi aux alevins, aux batraciens et même aux canards.

Dans le Léman, un silure de près de 1,70 mètre a été attrapé dans le canton de Genève cet été. Et il ne serait pas le seul à avoir atteint une belle taille. «Nous ne cherchons pas à le pêcher mais nous constatons les dégâts qu’il peut faire sur les poissons pris dans nos filets. Certains ont des marques de mâchoire imposantes», explique Julien Monney, pêcheur à Hermance (GE) qui en a remonté un il y a deux ans.

Prédateur sans pitié

Le Musée du Léman à Nyon, qui a récupéré la prise du mois d’août des pêcheurs Clerc, peut témoigner de l‘appétit de cet ogre. Mesurant 80 centimètres pour 12 kilos, il avait été plongé dans un aquarium au milieu de poissons du lac. «Il a mangé un barbeau, raconte Cédric Perret-Gentil, responsable technique. C’est assez impressionnant. La proie faisait la moitié de sa taille et elle sortait encore de la gueule du silure quand nous avons constaté le délit.» Le prédateur est depuis à l’isolement, en attendant de trouver une solution durable qui évite le dépeuplement des aquariums.

Le silure n’est pas la première espèce étrangère à s’implanter dans le Léman. De nombreux petits invertébrés l’ont devancé. Des crabes chinois, qui ne devraient pas se répandre, ont été aperçus. Parmi les poissons, la blennie fluviatile, grand consommateur de fraie, est apparue depuis 2010. Le Musée du Léman a quant à lui recueilli en avril 2014 un amour blanc albinos, pêché au large de Founex alors qu’il est originaire du fleuve Amour en Russie. «Il est souvent utilisé dans les étangs privés, car il est efficace comme tondeuse à gazon pour maîtriser le développement des algues», note Cédric Perret-Gentil.

Créé: 11.10.2015, 14h54

Histoire

Un alligator au large de Lausanne

Le silure n’est pas l’espèce la plus exotique à avoir été attrapée dans le Léman. Le champion toutes catégories est l’alligator qui s’est baladé pendant deux semaines à l’est de Lausanne en août 1950. Cette histoire avait fait le tour de la presse internationale.

Celui qui allait être surnommé Ali s’est échappé d’une propriété de La Conversion-sur-Lutry. Même s’il était de petite taille, il avait semé l’émoi parmi les habitués de la baignade qui n’osaient plus tremper un orteil. Les capitaines de la CGN tenaient un journal de bord pour noter les observations de l’animal.

L’escapade d’Ali prenait fin après une quinzaine de jours de liberté, capturé par un élève de l’Ecole Nouvelle de Paudex. Devenu une star, l’animal avait ensuite été exposé vivant pendant quelques jours au 1er étage des Grands Magasins Innovations à Lausanne.

Articles en relation

Un pêcheur sort un silure de 1,30 mètres du lac Léman

Belle prise Ces monstres des rivières hantent le lac. La prise de Romain Gindre pèse 12 kilos Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...