Passer au contenu principal

Le papier-toilette, cet obscur objet du désir

La ruée sur les rouleaux a étonné tout le monde. Même les grands distributeurs. Le papier-toilette est un symbole de sécurité.

Le papier-toilette est devenu un produit très populaire depuis le début de la crise sanitaire.
Le papier-toilette est devenu un produit très populaire depuis le début de la crise sanitaire.
Odile Meylan/Image d'illustration

«Aujourd'hui c'est mon anniversaire et j'ai réussi à me faire un cadeau super-rare!» Patrick a ironisé jeudi sur sa page Facebook en postant une photo d'un joli paquet de 12 rouleaux de papier-toilette. Cet habitant de Saint-Cergue pouvait être heureux de ce petit trésor. En effet, la popularité du papier trois couches atteint des sommets. Les grands distributeurs sont sous pression pour faire face aux besoins dans les supermarchés depuis le début de la crise sanitaire. Les rayons pillés doivent constamment être réapprovisionnés.

La très forte demande pour le papier-toilette a surpris tout son monde. Depuis quelques semaines, une cellule de crise de Migros avait identifié plusieurs produits de base qui ne devaient pas manquer dans la gamme des coopératives. Le papier hygiénique n’y figurait pas.

Les quantités de production augmentées

Il n’empêche, la grande distribution arrive à fournir suffisamment de papier-toilette dans ses succursales. Coop indique avoir pris des mesures pour assurer la disponibilité à long terme. «Nos fournisseurs ont augmenté les quantités de production», explique Andrea Bergmann, responsable médias de la coopérative.

La ruée devrait toutefois diminuer dans les prochains jours. «Ça va se calmer très vite», avertit Tristan Cerf, porte-parole de Migros, qui rappelle que le coronavirus n’est pas une maladie gastrique. Chez Coop, on appelle à éviter les «achats de hamster» et ainsi permettre une meilleure distribution des produits au sein de la population.

Symbole de sécurité

Reste à comprendre pourquoi la population suisse et internationale s’est prise d’une folie acheteuse pour les rouleaux de papier-toilette, provoquant parfois des bagarres dans les rayons. Steven Taylor, professeur expert de la psychologie des pandémies à l’Université de Colombie britannique au Canada, met cette ruée sur le compte que l’humain est une espèce imitatrice. Il explique sur Radio-Canada que les images virales des rayons vides et les rouleaux de papier-toilette qui s’arrachent incitent le spectateur à reproduire ces comportements compulsifs. «Lorsqu’une personne commence à agir de manière effrayée, ça peut devenir dangereux», précise-t-il sur le média national.

Une autre motivation pousse la population à acheter plus que de raison des paquets de rouleaux. Le virus est lié au dégoût. Or, le papier-toilette est associé à l’absence de contamination ou à l’hygiène, explique encore le professeur sur Radio-Canada. Dans ce contexte, le papier-toilette est ainsi devenu un symbole de sécurité chez les consommateurs.

Voir le contenu

Pour ceux qui ne sauraient pas quoi faire de leur stock pléthorique de papier-toilette, il peut facilement être recyclé. Sur Facebook, le «PQ challenge» connaît un intérêt réel auprès des meilleurs footballeurs du monde confinés chez eux. Il consiste à jongler avec un rouleau. Lionel Messi est très habile, tout comme l'ancien joueur du LS Enzo Zidane, le fils de Zinedine.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.