Passer au contenu principal

Un parking pour désengorger les rues étroites d’Allaman

Le Conseil général a approuvé un projet qui revalorisera l’entrée nord du village avec des places de parc.

Le futur parking et l'arrêt de bus aideront à sécuriser le déplacement des enfants, un vieux problème au village.
Le futur parking et l'arrêt de bus aideront à sécuriser le déplacement des enfants, un vieux problème au village.
Odile Meylan

Traverser les rues étroites et sinueuses d’Allaman, village en coteau situé entre Ikea et le bord du lac, est dangereux pour les automobilistes, encore plus pour ses habitants et ses écoliers. Lors de son dernier Conseil général, la Commune s’est enfin donné les moyens de revaloriser l’entrée nord du village, afin que les habitants disposent de places de stationnement et d’un arrêt de bus sécurisé pour les enfants.

Pour en arriver là, il a d’abord fallu modifier le plan d’extension du village, afin que l’on puisse aménager la parcelle communale où se situe l’abri de protection civile, presque en face du château d’Allaman, en parking. Une première ébauche du projet, en 2016, avait montré que les citoyens souhaitaient une vraie place de village et des macarons de parcage pour les habitants. Le projet adopté lundi par le Conseil général est une première étape de ce programme puisqu’il propose de créer un parking arborisé de 33 places, planté de quelques arbres.

Le terrain étant en pente, une rampe piétonne végétalisée avec une pergola couverte de vigne agrémentera le site. Elle montera de la zone plane réservée à l’arrêt de bus, avec abri et parc à vélos. «Actuellement, le bus scolaire ramasse les élèves au bord de la route, en bloquant le trafic. Des voitures le dépassent régulièrement malgré l’étroitesse de la chaussée et le manque de visibilité. Au nouvel emplacement, il pourra s’arrêter en site propre», a rappelé la municipale Sandrine Verardo.

La Commission d’urbanisme proposant de refuser le préavis, car il ne répondait pas à toutes ses questions, la Municipalité a précisé que la surface était suffisante pour permettre au bus de faire une boucle, qu’il y aurait un éclairage au sol et que des places motos étaient prévues de l’autre côté de la route, vers le parking de La Croix. Dans un deuxième temps, ce dernier devrait accueillir la place du village, les voitures l’occupant étant reléguées le long du mur du château.

La Commune ayant tellement de liquidités, encore gonflées par les gains immobiliers de la récente vente aux enchères du château, la Municipalité entend financer ce crédit de plus de 530 000 francs par le ménage courant ou par un emprunt bancaire. En outre, les macarons à 30 francs par mois couvriront une part du projet. L’assemblée a finalement approuvé le préavis par 17 voix contre 10.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.