Le parking visiteurs de l’Hôpital de Morges sera étendu

StationnementL’Ensemble hospitalier de La Côte revoit sa politique de parcage. Les employés perdront 40 places au profit des patients.

L'Hôpital de Morges connaît des problèmes de stationnement depuis plusieurs années.

L'Hôpital de Morges connaît des problèmes de stationnement depuis plusieurs années. Image: Alain Rouèche - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis plusieurs années, l’Hôpital de Morges est englué dans une problématique de parcage, suscitant la grogne des visiteurs et des patients ainsi qu’une vive émotion au sein du personnel. Dernièrement, c’est Echichens – envahie par des voitures ventouses de collaborateurs – qui a tapé du poing sur la table.

Le mécontentement risque de durer. A partir du 1er novembre, l’Ensemble hospitalier de La Côte (EHC) mettra en effet en vigueur un nouveau plan de mobilité. Conséquences: les collaborateurs perdront 40 places, qui iront au profit des patients et des visiteurs. Ces derniers disposeront de 127 places au lieu de 87 actuellement. Tandis que le personnel aura 237 places contre 277 aujourd’hui.

«Nous avons aussi choisi cette option en raison des plaintes répétées et justifiées des patients et des visiteurs»

Pour justifier la mesure, l’EHC rappelle qu’il doit se plier à des directives cantonales en matière de stationnement. «Nous avons aussi choisi cette option en raison des plaintes répétées et justifiées des patients et des visiteurs, qui ne peuvent pas stationner lors de leur venue à l’hôpital. Cela entraîne notamment des retards lors des consultations», explique Christian Cordoba, responsable de la communication.

Toutefois, la direction a proposé plusieurs mesures aux collaborateurs pour compenser la réduction de leur parking: participation à l’achat d’un abonnement de transports publics ou d’un vélo électrique ou encore initiatives favorisant le covoiturage.

«Pour attribuer les places de parc, nous avons défini des critères objectifs et identiques pour l’ensemble des collaborateurs», assure encore Christian Cordoba. Ceux-ci sont notamment basés sur la qualité de la desserte en transports publics, la mobilité réduite, la nécessité de déposer des enfants à l’école ou enfin les horaires irréguliers des employés.

Créé: 14.09.2015, 08h11

Articles en relation

Echichens peste contre une invasion de véhicules

Stationnement Les collaborateurs de l’Hôpital de Morges qui vivent à proximité de l’établissement ne peuvent plus venir au travail en voiture. Les parkings du village sont pris d’assaut. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.