Le «patron» des pompiers morgiens a mis sa vie au service de la collectivité

Saint-PrexFigure de sa commune et des associations régionales, le municipal Roger Burri est décédé subitement jeudi dernier.

Roger Burri s'est investi sans compter pour sa commune. Il avait toutefois démissionné au 30 juin 2019 pour

Roger Burri s'est investi sans compter pour sa commune. Il avait toutefois démissionné au 30 juin 2019 pour "laisser la place à la relève". Image: Cédric Jotterand

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il n’avait qu’une parole.» Répétée en boucle par tous ceux qui ont côtoyé Roger Burri, cette phrase s’impose spontanément pour décrire ce grand serviteur de sa commune et de la région, décédé subitement le jeudi 6 décembre. Ils seront d’ailleurs nombreux à venir lui dire un dernier adieu ce mardi après-midi au temple de Saint-Prex, tant cet homme de 58 ans était connu pour son écoute, sa chaleur humaine et son haut sens de la convivialité.

Seul membre honoraire de l’histoire du FC Amical, qu’il a présidé durant quatorze ans, Roger Burri s’est ensuite beaucoup investi dans les affaires communales, puisqu’il est entré à la Municipalité en 2002, en charge des Domaines, de la Voirie et de la Sécurité publique. Un dicastère qui l’a conduit à jouer un rôle majeur dans la régionalisation des différents services du district, puisqu’en plus de présider le comité directeur des pompiers (SIS Morget), il occupait plusieurs autres fonctions de ce type, comme la vice-présidence de Police Région Morges.

Sur le plan professionnel, cet amoureux de la nature dirigeait le Centre de formation professionnelle forestière du canton de Vaud, autre domaine où il était très investi.

La disparition de cette figure locale appréciée de tous suscite une profonde émotion dans le district, et bien évidemment dans son fief de Saint-Prex. Elle survient à un moment où Roger Burri pensait d’ailleurs à lever le pied, puisqu’il avait annoncé sa démission pour le 30 juin 2019, histoire de «laisser place à la relève», comme il l’avait résumé.

Créé: 10.12.2018, 15h51

Articles en relation

Le commandant des pompiers morgiens réalise son rêve de gosse

Morges Thierry Charrey a succédé samedi dernier au Major Eric Henry, figure de la défense incendie dans le district. Cédric Jotterand

Les pompiers pourraient s'exiler à Tolochenaz

Morges Contraint de déplacer sa caserne, le SIS Morget a une piste sérieuse dans la commune voisine. Plus...

«On ne déplace pas une caserne de pompiers d'un claquement de doigts»

Morges Appelés à céder leur terrain à la future gare routière, les hommes du feu de la région morgienne doivent se trouver un nouvel emplacement. Une mission qui n'a rien d'une formalité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.