Payot écrira un nouveau chapitre à Morges

MorgesSamedi, la nouvelle enseigne de Payot ouvre ses portes dans les rues de La Coquette. La fin d’un chapitre cher au cœur des Morgiens.

Payot ouvrira ses portes samedi 13 janvier à Morges.

Payot ouvrira ses portes samedi 13 janvier à Morges. Image: Raphaël Cand

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’était une habitude, voire une véritable tradition. Chaque mois d’août voyait une file de gymnasiens attendre patiemment – parfois jusque dans la rue – leur tour à La Librairie. L’enseigne sise au 21, rue des Fossés à Morges était un incontournable de la rentrée scolaire, mais également du reste de l’année. Pour beaucoup de jeunes Morgiens, c’est entre les murs de La Librairie que les noms, au départ mal connus, de Zola, Stendhal, Flaubert et Maupassant prenaient un nouveau sens.

Les images et les souvenirs qui ont accompagné les habitants du district dans ce lieu depuis quatre décennies appartiennent désormais au passé. En août dernier, Sylviane Friederich, âme fondatrice de l’enseigne, annonçait sa volonté de goûter à une retraite bien méritée, et proposait à Payot Librairie de prendre sa suite. «Payot a toujours été désireuse de ne pas nuire aux librairies indépendantes, explique Pascal Vandenberghe, président-directeur général de la marque. Nous fonctionnons par opportunité et nous avons saisi celle que nous a offerte Sylviane Friederich.»

Fini donc les tapis d’Orient et les fauteuils confortables de La Librairie. Désormais, l’amateur de livres est accueilli dans un environnement moderne au numéro 50 de la Grand-Rue. Pour autant, la fidèle clientèle ne perdra pas tous ses repères. En effet, les deux libraires anciennement employés par Sylviane Friederich font partie de la nouvelle équipe, et elle-même y travaille à temps partiel pour une durée indéterminée. «Les relations que nous entretenons avec nos clients sont comparables à celles que l’on retrouve dans les petites librairies plus traditionnelles», assure Pascal Vandenberghe.

«Une valeur ajoutée»

Si la disparition d’une petite librairie traditionnelle indépendante au profit d’une chaîne peut paraître a priori négatif pour certains, cela ne présage pas pour autant d’un avenir noir pour le livre, selon le PDG de Payot. «Tout d’abord, il faut préciser que Payot est une librairie indépendante. Ensuite, pour affronter le contexte actuel, il faut de l’offre, du service, de la qualité, en bref une valeur ajoutée. Avec ces conditions, tous les libraires peuvent se différencier et continuer à attirer les lecteurs.» Quant à la «menace» Internet, Pascal Vandenberghe est catégorique: «Il ne faut pas oublier que le livre est le premier produit physique qu’a vendu Amazon quand l’entreprise a été créée il y a 20 ans. Donc nous sommes confrontés à cette évolution depuis deux décennies. Si nous sommes encore là, c’est que nous avons trouvé des réponses.» Reste à savoir si le public continuera à répondre présent entre les murs de cette enseigne, désormais morgienne. (24 heures)

Créé: 12.01.2018, 18h29

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Les meilleurs commerçants lausannois récompensés
Pour la 5ème année consécutive, le Prix du Commerce a distingué des détaillants de la capitale cantonale qui excellent dans leur domaine.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...