Passer au contenu principal

A peine terminée, la salle de gym est réduite en cendres

La salle devait être inaugurée à la veille de la rentrée. Les Vaulis l’ont vue partir en fumée lundi.

Les ruines calcinées de la salle de gym de Le Vaud, le 16 août soit six semaines après l'incendie.
Les ruines calcinées de la salle de gym de Le Vaud, le 16 août soit six semaines après l'incendie.
Florian Cella
L'incendie a eu lieu le lundi 5 juillet.
L'incendie a eu lieu le lundi 5 juillet.
Florian Cella
Le complexe sportif devait être inauguré le 20 août. Une fête de village aura bel et bien lieu.
Le complexe sportif devait être inauguré le 20 août. Une fête de village aura bel et bien lieu.
Commune de Le Vaud
1 / 22

Des larmes et des lances. Lundi matin, peu avant 11 heures, l’ambiance est lourde à Le Vaud. Sur le parking de l’école, des ouvriers, sonnés, prennent leur tête entre les mains, «chialent comme des gamins». Plus au nord, sur la route bordant le cimetière, municipaux et syndique s’étreignent, en pleurs. Entre eux, en de hautes flammes visibles depuis les villages voisins, brûle la salle de gymnastique, flambant neuve. «Cinq ans de travail qui partent en fumée. On devait l’inaugurer le 20 août. Heureusement, il n’y a aucun blessé. Voilà. Qu’ajouter de plus si ce n’est mes larmes.» Syndique de Le Vaud, Chantal Landeiro peine à détourner son regard des flammes qui embrasent une infrastructure qu’elle aura portée toute une législature. Il avait fallu convaincre le Conseil, la population au travers d’un référendum, mais aussi, dans la douleur, l’Association scolaire intercommunale. «Ça a été une longue histoire, cette salle était si belle…»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.