Passer au contenu principal

Comment la peste a rendu célèbre le Servagnin

Alors que la 15e cuvée est en barrique, les vignerons de la région morgienne espèrent atteindre les 30 000 bouteilles par an.

Jean-François Crausaz, maître caviste au Domaine du Plessis, à Vufflens-le-Château, préside la commission du Servagnin.
Jean-François Crausaz, maître caviste au Domaine du Plessis, à Vufflens-le-Château, préside la commission du Servagnin.
PHILIPPE MAEDER

«A quelque chose malheur est bon.» L’histoire du servagnin étaie parfaitement l’adage. Produit aujourd’hui par une quinzaine de viticulteurs de la région morgienne, ce pinot noir n’aurait sans doute jamais été cultivé en Suisse sans une épidémie de peste au XVe siècle.

16 producteurs

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.