Une pétition veut freiner les baigneurs à Préverenges

CirculationUn texte demande aux autorités de limiter la vitesse le long de la route qui descend à la plage.

Les pétitionnaires espèrent voir la vitesse baisser sur la route qui mène au banc de sable de Préverenges.

Les pétitionnaires espèrent voir la vitesse baisser sur la route qui mène au banc de sable de Préverenges. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis qu’elle s’est dotée d’un banc de sable blanc digne des plus grandes stations balnéaires, Préverenges enchaîne les problèmes tout en déchaînant les passions. Cette fois, ce ne sont pas les grils qui sont en cause, mais une question de circulation le long de l’avenue de Croix-de-Rive, accès principal à la plage depuis la route cantonale. Les riverains, excédés par le manque de respect des règles de sécurité des plagistes, ont lancé une pétition.

«Un vrai ballet»

«Nous demandons à la Municipalité qu’elle entreprenne des mesures pour limiter la vitesse le long de cet axe, précise Michel Clottu, conseiller communal à l’origine du texte. Je rappelle qu’un collège se trouve dans ce secteur et que la vitesse de certains usagers n’est pas appropriée. Certains jours, c’est un vrai ballet de voitures auquel nous avons droit. Sans compter les nuisances sonores qui vont avec. J’espère que nous serons entendus par la Municipalité.» Quelque 150 personnes – principalement des riverains – ont signé la pétition, qui sera remise en fin de semaine aux autorités.

«Il est vrai que nous pourrions prendre certaines mesures pour améliorer la circulation aux abords de la plage», explique Guy Delacrétaz, syndic, tout en donnant l’exemple du blocage de l’accès depuis la route cantonale une fois que le parking est complet.

«Si on a l’autorisation d’avoir des barbecues ou si on ne l’a pas, cela change tout»

Mais, avant d’entamer quoi que ce soit, les autorités attendent de connaître le verdict du Tribunal cantonal. Pour mémoire, certains voisins de la plage ont saisi la justice pour contester la levée de leurs oppositions à l’installation de grils publics provisoires. «Si on a l’autorisation d’avoir des barbecues ou si on ne l’a pas, cela change tout», conclut l’élu, qui regrette la lenteur de la justice.

Créé: 28.07.2015, 16h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.