Passer au contenu principal

Des pianos essaiment à Nyon pour tisser des liens

Cinq instruments ont été installés aux quatre coins de Nyon, invitant les badauds à entraîner leurs gammes. Une première vaudoise

Cinq pianos d'occasion ont été installés à Nyon, invitant les passants à jouer un morceau.
Cinq pianos d'occasion ont été installés à Nyon, invitant les passants à jouer un morceau.
VANESSA CARDOSO

Cinq pianos sont mystérieusement apparus aux quatre coins de Nyon, samedi. Intrigués, les passants les scrutent, touchent les notes, s’assoient, jouent un petit air ou un morceau grandiloquent.

Des badauds s’arrêtent, écoutent, s’assoient et jouent à leur tour. Naît un moment festif, où règne la convivialité. Quinze jours durant, la ville battra au rythme de ce projet musical éphémère baptisé «Jouez, je suis à vous», qui débarque pour la première fois en terre vaudoise.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.