Police Nyon Région fera chambre commune avec les gendarmes

SécuritéLa police cantonale partagera les locaux du futur Hôtel de police. Un premier pas, peut-être, vers la police intégrée.

Le futur Hôtel de police accueillera les agents de Police Nyon Région et la police cantonale.

Le futur Hôtel de police accueillera les agents de Police Nyon Région et la police cantonale. Image: synthèse/FERRARI ARCHITECTES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nouvel Hôtel de police qui permettra aux agents de Police Nyon Région (PNR) de quitter leurs locaux vétustes de la place du Château accueillera aussi des gendarmes. L’idée de regrouper les deux entités et de mutualiser les locaux était dans l’air depuis plus d’une année, elle est désormais acquise. «Nous avons l’accord de principe de la conseillère d’État Béatrice Métraux pour installer la police cantonale avec notre corps de police dans le pôle sécuritaire qui sera construit à Champ-Colin, en synergie avec la caserne des pompiers», se réjouit Roxane Faraut Linares, municipale nyonnaise de la Sécurité.

«Assez de place»

Concrètement, douze places de travail seront réservées à la gendarmerie et à la police de sûreté, sur les 110 prévues dans le bâtiment projeté à la route de Divonne. Une capacité totale qui prévoyait une certaine réserve pour le corps de Police Nyon Région, association qui regroupe Nyon, Prangins et Crans-près-Céligny et compte actuellement 73 collaborateurs, dont 63 en uniforme. «Avec l’augmentation attendue de la population et les exigences pour obtenir enfin l’accréditation de notre corps une fois les travaux de l’Hôtel de police achevés, d’ici à 2022, on verra s’il faut ou non engager du personnel supplémentaire. Mais en tous les cas nous avons assez de place pour accueillir la police cantonale», analyse la municipale.

Bien sûr, il ne s’agit pour l’instant que de mutualiser les locaux et certains équipements entre deux entités qui collaborent déjà sur le terrain. Est-ce un premier pas vers la police intégrée décentralisée que teste actuellement Police de l’Ouest, où, depuis novembre 2018, gendarmes et policiers locaux patrouillent ensemble, avec les mêmes compétences, notamment judiciaires? «Je suis favorable à notre participation à la réflexion sur la police intégrée et Police Nyon Région a officiellement marqué son intérêt pour travailler sur un modèle de ce type», rappelle Roxane Faraut Linares. Car même en cas de bilan positif de cette première phase-test, il faudra probablement expérimenter ce système avec d’autres corps de police plus éloignés du centre de la capitale.

Si le Canton a pour habitude de loger sa police dans des bâtiments dont il est propriétaire, à Nyon le poste de gendarmerie devrait être locataire de Police Nyon Région, elle-même locataire de la Ville de Nyon, propriétaire de ce bâtiment devisé à plus de 14 millions de francs. De quoi baisser la facture pour les trois Communes membres de PNR et donner en échange à la police cantonale plus de visibilité dans ce pôle sécuritaire régional, qui abrite déjà le SDIS Nyon-Dôle pour 18 Communes. Les services de Béatrice Métraux confirment que des discussions sont en cours pour établir les modalités de cette future installation.

Le bâtiment conçu par le bureau Ferrari Architectes combine ainsi ces différents besoins. Sur deux niveaux, il abritera au rez-de-chaussée, côté route de Divonne, la réception et l’accueil du public, la centrale téléphonique, les bureaux de Police-secours, ceux de l’état-major, des salles d’audition et, à l’arrière, la zone sécurisée de détention, soit quatre cellules et cinq box de maintien. Le sous-sol, outre une dizaine de places de stationnement pour les véhicules d’urgence, offrira vestiaires, locaux techniques et de stockage et salle de repos. Au premier étage, des bureaux pour PNR, la police administrative et la police cantonale et des salles de conférences.

Créé: 22.11.2019, 22h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.