Cet été, on pourra trinquer au marché de Gland en toute légalité

La CôtePour légaliser la vente et la consommation d’alcool au marché de la place de la Gare, le chef de la police cantonale du commerce a proposé à la Commune une solution inédite.

Le marché estival du mercredi soir à la place de la Gare à Gland a du succès.

Le marché estival du mercredi soir à la place de la Gare à Gland a du succès. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quand la Municipalité de Gland a lancé son marché du mercredi soir en avril 2015, elle a eu la bonne idée de mettre des tables et des bancs à disposition pour que les gens puissent s’asseoir et partager un verre. Tout le monde s’accorde à dire que cela a amené une convivialité qui contribue au succès de ce marché.

Mais il y a un hic: tout débit de boissons doit disposer d’une autorisation officielle. Or les communes peuvent octroyer un maximum de cinq permis (d’une durée de dix jours) par année. Un quota clairement insuffisant pour un rendez-vous hebdomadaire. Ne souhaitant pas mettre en péril ce marché tant apprécié par la population, la Municipalité de Gland n’a pas attendu qu’on vienne lui taper sur les doigts. «Nous sommes allés dans les bureaux de la police du commerce à Lausanne pour exposer notre problème», précise la municipale Jeannette Weber.

«C’est la première fois qu’on nous soumet une telle situation pour la régulariser», remarque Albert von Braun, chef de la police cantonale du commerce, qui déclare comprendre l’importance d’amener de la convivialité au marché en permettant aux clients de prendre un verre sur place. «Il est vrai que cette limite de cinq permis peut être embêtante pour une manifestation qui a lieu chaque semaine. J’ai cherché une solution qui arrange tout le monde.»

Une licence de buvette
Cette fameuse solution, Albert von Braun l’a trouvée dans l’arsenal juridique existant: une licence de buvette. «Habituellement, une telle licence est octroyée pour des manifestations sportives ou culturelles. J’ai considéré qu’un marché qui propose des produits du terroir et des animations musicales pouvait être assimilé à un événement culturel. Je pense qu’il s’agit d’une solution créative et constructive.»

Certes, l’obtention d’une licence de buvette est soumise à certaines conditions. Il doit notamment y avoir des sanitaires en suffisance à proximité. Mais surtout, un contrat sera passé entre la Commune et un titulaire d’une telle licence, qui aura été formé et devra être présent au moins à 50% lors de chaque marché. Une seule licence suffit pour couvrir les différents points de vente et de consommation actifs sur l’ensemble du marché. Les émoluments se montent à 500 francs.

Une patente sous la main
La municipale de Gland Jeannette Weber est satisfaite de la proposition de la police du commerce. «Cette solution nous convient. Cela tombe même bien car notre chef du Service de la population, Laurent Sumi, est titulaire d’une patente de buvette. Comme il est de toute manière présent lors de chaque marché, ce sera pratique».

Historiquement, la limite des cinq permis évoqués ci-dessus avait été instaurée pour des questions de concurrence déloyale. Les commerçants de la place ont-ils ce sentiment? Jeannette Weber a discuté avec les patrons des établissements voisins du marché. «Pas de problème. Ils profitent aussi de cette clientèle et nous laissent d’ailleurs utiliser leurs toilettes.» (24 heures)

Créé: 03.01.2018, 17h05

Rolle est aussi intéressée

Testé pour la première fois l’été dernier, le marché du soir à Rolle n’a pas eu le même succès qu’à Gland. Le lieu, le jour de la semaine, la qualité ou encore la diversité de l’offre peuvent expliquer ce manque d’intérêt du public. Mais aussi le fait que Rolle ne propose pas, à l’inverse de Gland, des tables et des bancs pour trinquer. Certains Rollois estiment même qu’il s’agit d’un atout essentiel. Monique Choulat Pugnale, municipale, reconnaît que l’idée est bonne. «Nous y avons pensé mais nous ne savions pas comment faire pour être en règle. J’ai donc été ravie que Gland prenne contact avec la police du commerce. Comme nous allons poursuivre le marché du soir l’été prochain,il y aura bientôt une décision de la Municipalité à ce sujet». Un sondage a également été lancé pour essayer de déterminer quel serait le meilleur jour de la semaine pour organiser un marché d’une demi-journée hebdomadaire, et quel serait le meilleur soir pour le marché estival.

Articles en relation

Pourquoi le marché tourne bien à Gland et pas à Rolle

Commerce Rolle tire un bilan très mitigé de son premier marché estival alors que celui de Gland a eu un gros succès Plus...

Le marché estival est déplacé pour attirer les marchands

Rolle La foire de Rolle se tiendra désormais les mardis soir, de début mai à fin juin et du 15 août à fin septembre. Plus...

Gland aura son marché à la gare

La Côte Des stands proposant des produits alimentaires locaux s’installeront chaque semaine sur la place de la Gare. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Macron et la France bloquée. Paru le 21 avril 2018.
(Image: Valott) Plus...