Un premier ras-le-bol contre la densification

EchandensLe Conseil communal a refusé la construction d’un quartier, notamment pour des questions de densité. Une première depuis la 4e adaptation du plan directeur cantonal.

La parcelle concernée avec en toile de fond le Château d'Echandens.

La parcelle concernée avec en toile de fond le Château d'Echandens. Image: Raphaël Cand

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un message fort qui a été envoyé par Échandens fin juin. Les conseillers communaux ont refusé le plan partiel d’affectation Grand-Pré, qui prévoyait la construction d’un quartier de près de 200 habitants.

Si la sauvegarde de la vue sur le château a été au centre des débats, l’autre principale raison qui a poussé les élus à se prononcer contre le préavis est la densification du village jugée trop importante.

«Fin 2013, Échandens comptait 2235 habitants, a notamment déclaré l’élu Markus Christen. Avec les projets actuels, nous pourrions être à terme 3150. Cette augmentation engendre un changement de l’identité dans la commune, mais également une perte de confort et une nécessité d’adapter les infrastructures. La croissance est indiquée comme la solution, alors qu’elle est le vrai problème.» Un point de vue qui va dans le même sens que celui du conseiller communal Jacques Perrinjaquet: «À mon avis, Échandens a déjà bien densifié avec l’adoption du plan de quartier du Stand, qui accueillera 150 nouveaux habitants.»

L’élu se dit cependant bien conscient qu’étant donné que le village se situe dans le périmètre compact de l’agglomération Lausanne-Morges, des règles lui sont imposées en matière de densification. Dans le cas du PPA Grand-Pré, c’est d’ailleurs la valeur minimale à respecter qui a été retenue. Soit un indice d’utilisation du sol de 0,625, ce qui correspond à 125 habitants/emplois à l’hectare. Pas suffisant pour convaincre l’organe délibérant donc, qui a balayé le projet par 32 non contre 11 oui et 4 abstentions.

«Depuis l’approbation de la 4e adaptation du plan directeur cantonal en janvier 2018, c’est la première fois à notre connaissance qu’un Législatif communal refuse un plan d’affectation pour des questions de densité», révèle Pierre Imhof, chef du Service du développement territorial (SDT). Une situation qui pourrait bien se reproduire prochainement du côté de Tolochenaz, où le Conseil communal a fait comprendre à l’Exécutif lors de la dernière séance qu’il ne voulait pas d’un projet aussi dense que SudVillage (2500 nouveaux habitants prévus).

Pierre Imhof ne craint pas pour autant un effet boule de neige: «Le Canton fixe le cadre dans lequel les communes peuvent se développer. Mais il ne peut pas les forcer à le faire si elles ne le souhaitent pas. Au moment de la discussion sur la 4e adaptation du plan directeur cantonal, la majorité des municipalités cherchaient en général plutôt à augmenter les taux de croissance auxquels elles avaient droit jusqu’en 2036.»

Pierre Imhof en est convaincu, les 180 000 habitants supplémentaires attendus ces quinze prochaines années sur le sol vaudois pourront être accueillis, même si des projets sont bloqués dans certaines communes. «La situation à Échandens n’est pas représentative de l’ensemble du canton, assure-t-il. De nombreux projets de nouveaux quartiers sont aujourd’hui à l’étude ou en phase de réalisation. Dans certaines agglomérations, il y a même plus de projets par rapport à l’enveloppe de croissance accordée par le plan directeur cantonal.» (24 heures)

Créé: 11.07.2018, 18h52

Articles en relation

Echandens veut jouer aux dominos avec ses parcelles

Urbanisme Après le rejet de la nouvelle salle villageoise au cœur de la localité, l’Exécutif a planché sur la mise en valeur de cinq terrains. Plus...

L’enfant d’Echandens aux commandes de son village

Politique A 29 ans, Jerome De Benedictis est depuis le 1er juillet le plus jeune syndic du Canton. Plus...

Echandens s'en remet à un syndic de seulement 29 ans

Élection Jerome De Benedictis sera, dès le 1er juillet, le plus jeune syndic du Canton. Plus...

Une maison villageoise en feu au cœur d'Echandens

Incendie Les flammes ont pris dans un appartement de la rue de la Petite-Forge. Les quatre occupants ont été évacués et relogés. Plus...

Echandens aura sa salle tant attendue

Infrastructures Après 26 ans de discussions, tous les feux semblent au vert pour que la construction voie le jour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.