Le premier technopôle du district de Morges

TolochenazLa Maison de la Rivière à Tolochenaz accueille trois entreprises spécialisées dans l’environnement. Inauguration mercredi.

Les start-up installées à proximité de la Maison de la rivière pourront profiter des lieux

Les start-up installées à proximité de la Maison de la rivière pourront profiter des lieux Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous nous réjouissons d’inaugurer le premier technopôle du district de Morges, déclare fièrement Oscar Cherbuin, directeur de l’Association de la région Cossonay-Aubonne-Morges (ARCAM). Ce nouvel espace à côté de la Maison de la Rivière permettra de développer des collaborations intéressantes entre les partenaires institutionnels et les milieux économiques.»

Trois start-up

Les trois start-up travaillant à la préservation des milieux aquatiques pourront profiter à la fois de cet environnement naturel au bord du lac et du Boiron, et des outils techniques de la Maison de la Rivière, notamment ses laboratoires. C’est aussi dans ce nouveau bâtiment que le pêcheur professionnel Manu Torrent prendra ses quartiers, avec une pêcherie flambant neuve et un point de vente ouvert au public.

Considérant que ce technopôle, aussi modeste soit-il, est un outil de promotion économique dans le district, l’ARCAM soutient ce projet avec conviction. «Il faut souligner qu’il existe des partenariats étroits avec la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (Hepia) ainsi qu’avec l’Université de Lausanne», relève Oscar Cherbuin.

Collaborations

Pour optimiser les synergies cantonales, le technopôle de l’environnement morgien va collaborer avec son homologue nord-vaudois, TecOrbe, plus orienté sur l’industrie. «C’est ainsi qu’on peut partir du tout petit pour aller vers le tout grand», estime le directeur de l’ARCAM. (24 heures)

Créé: 20.11.2015, 22h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.