Le prince William milite pour la nature à Gland

Visite royaleLe duc de Cambridge a participé à une réunion sur le trafic illégal des espèces menacées à l’Union internationale pour la conservation de la nature, ce lundi matin.

Le prince William s’est rendu pour la première fois à l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Le prince William s’est rendu pour la première fois à l’Union internationale pour la conservation de la nature. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce lundi en fin de matinée, c’était l’effervescence à Gland. Son altesse royale le prince William est venu en personne à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Laissant son épouse Catherine, la duchesse de Cambridge, et leurs deux enfants, George et Charlotte, née au début du mois, dans leur royale demeure, le jeune papa est arrivé seul sur les bords du Léman.

Après avoir atterri à l’aéroport de Genève, le duc de Cambridge a foulé le sol de la petite ville de La Côte vers 11h15. A sa descente de limousine, il a été reçu par Inger Andersen, nouvelle directrice générale de l’organisation de la nature, ainsi que par Isabelle Monney, vice-syndique de Gland.

«C’était très impressionnant, surtout le dispositif sécurité, relève l’édile, encore sous le charme de l’héritier de la couronne d’Angleterre, qui portait un costume sombre et une cravate colorée pour l’occasion. J’ai pu lui serrer la main et lui dire quelques mots sur notre belle ville. C’est une personne avenante et surtout très naturelle qui apprécie le contact avec les gens.» La municipale, qui ne cache pas son émotion d’avoir reçu une telle personnalité dans sa commune, n’a donc pas dû se plier au traditionnel protocole royal. Selon elle, l’ambiance était plutôt décontractée aux abords du siège de l’UICN.

La présence du prince William à Gland, qui assure un sacré coup de projecteur à l’organisation de protection de la nature, ne doit rien au hasard. «Le duc de Cambridge participait à une série de réunions pour tenter de lutter contre le trafic illégal des espèces menacées de plantes et d’animaux», précise Ricardo Tejada, chef de la communication à l’UICN. Selon le responsable, c’est une cause qui est chère à la fondation United for Wildlife. Cette dernière a été créée par le duc et la duchesse de Cambridge ainsi que par le prince Harry, frère de William, l’année dernière.

«Après avoir mangé dans la région, le prince William est retourné à l’UICN dans l’après-midi», poursuit Ricardo Tejada, précisant qu’il repartira dans la soirée. Son Altesse Royale, qui aurait reçu un carton de vins de La Côte, n’a ainsi pas quitté Gland les mains vides.

Créé: 18.05.2015, 16h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.