Passer au contenu principal

Privé de vache, un boucher fait le buzz

Alexandre Bailly avait installé une statue de vache devant sa boucherie nyonnaise. Il a dû l’enlever.

Le chevalet étant autorisé, c’est sur ce dernier qu’Alexandre Bailly a expliqué l’absence de sa vache.?
Le chevalet étant autorisé, c’est sur ce dernier qu’Alexandre Bailly a expliqué l’absence de sa vache.?
Gilles Biéler

Sur Facebook la mauvaise humeur est vive. Derrière son étal, Alexandre Bailly sourit, lui, de la tournure prise par son «affaire». Début novembre, il posait une vache en plastique grandeur nature devant sa boucherie, rue de la Gare à Nyon. Mais jeudi dernier, la police venait exiger qu’il l’enlève. «Ils m’ont expliqué que cette installation ne respectait pas le règlement communal», explique le commerçant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.