Un propriétaire fait recours contre le résultat du référendum à Tolochenaz

VotationUn patron d’entreprise qui habite sur le site de Sud Village estime qu’une trop forte désinformation a biaisé le vote des citoyens.

La campagne autour du projet Sud Village a été très dure entre partisans et opposants.

La campagne autour du projet Sud Village a été très dure entre partisans et opposants. Image: Jean-Christophe Bott/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 9 février dernier, les Tolochinois refusaient à 39 voix près le projet Sud Village, qui devait doter la zone industrielle du Molliau de logements pour quelque 2500 habitants supplémentaires. Cette densification, qui devait doubler la population du village, avait provoqué une véritable guerre de tranchées entre les tenants d’un fort développement de la commune et ceux qui craignaient un tel bond démographique. Dans ce contexte, même le Conseil communal avait refusé de trancher, laissant aux citoyens le loisir de choisir. Ce qu’ils ont fait en masse, puisque près de 66% des électeurs se sont déplacés aux urnes.

Ce vote serré n’a pas apaisé les esprits. L’un des six propriétaires immobiliers, Dominique Figuet, a décidé de faire recours contre le résultat du référendum. «Je suis le seul à habiter sur le site et je trouve que ce qui s’est passé durant cette campagne n’est pas admissible. Je demande un nouveau vote, afin que les Tolochinois puissent voter en toute connaissance de cause», explique le recourant. Dans le document déposé jeudi à la Chancellerie, il dénonce une campagne des opposants «faite d’inexactitudes, de désinformations, d’accusations extrêmement discutables».

Il regrette également les propos tenus dans la presse par Pierre Imhof, chef du Service du développement territorial (SDT). Ce dernier disait qu’aujourd’hui, ce projet ne serait pas validé par la Canton. Selon le recourant, «une autorité cantonale n’aurait pas dû accepter de s’exprimer quasiment à la veille du scrutin». Et de rappeler qu’à la base de ce projet, lancé il y a dix ans, c’est la Municipalité, totalement absente durant la campagne, qui avait demandé aux propriétaires d’étudier des logements sur cette zone industrielle.

Il relève encore un déséquilibre entre partisans et opposants dans le matériel de vote, ce dernier contenant en outre des chiffres erronés sur l’augmentation de la population: 3000 au lieu de 2500 et 5000 habitants à terme au lieu de 4300. Pour toutes ces raisons, Dominique Figuet estime que la volonté des votants n’a pas été libre et que cela a eu une influence déterminante sur le résultat du vote, qui était très serré.

Créé: 16.02.2020, 19h16

Articles en relation

Tolochenaz dit non à son mégaquartier de 2500 habitants

La Côte La population de la commune a refusé, à 39 voix près, le projet «Sud Village». Une victoire pour les opposants et un camouflet pour la Municipalité et les propriétaires. Plus...

A Tolochenaz, les deux camps du référendum ont préféré s'ignorer

Votation À deux semaines de voter sur le plan de quartier qui redessinera leur village, les Tolochinois ont débattu chacun de leur côté. Plus...

Tolochenaz se déchire sur sa grande mutation

Votation Le village votera, le 9 février, sur un quartier de 2500 habitants qui doublera la population. Reportage. Plus...

Des détectives «s'invitent» au Conseil de Tolochenaz

La Côte A l'aube d'un référendum sur un vaste plan de quartier, des opposés sont ciblés par une enquête fiscale à l'origine mystérieuse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.