Que le plus puissant des tracteurs gagne

La RippeLa première manche du championnat suisse de tractor pulling a lieu ce week-end à La Rippe.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au milieu des champs de colza, samedi, le spectacle était pour le moins inhabituel. Et pour cause, c’était la deuxième journée de tractor pulling à Tranchepied. Une manifestation insolite de trois jours, qui constitue la première manche du championnat suisse.

Les règles de ce sport originaire des Etats-Unis sont très simples: les véhicules customisés doivent tirer une luge sur laquelle se trouvent des poids pouvant aller jusqu’à 8 tonnes, selon les catégories. Le but: appuyer sur l’accélérateur et parcourir la plus longue distance possible sur une piste de 100 mètres.

Samedi, plus de trente concurrents, la plupart issus du milieu agricole, se sont affrontés dans la journée. Venant de toute la Suisse, ces bricoleurs fiers de leurs machines transformées spécialement pour la course, ont mis les gaz afin de réussir à franchir la banderole «Full Pull» et tenter de dépasser la distance effectuée par leurs concurrents. «Le pulling c’est une grande famille», se réjouit Maxime Recordon. Son père, Jacques Savoy, renchérit: « Entre concurrents du championnat suisse, nous nous connaissons tous.»

Affairé à réparer son véhicule, Daniel Gobalet, vigneron-encaveur à Begnins, raconte avec passion: «C’est un tracteur qui a plus de quarante ans que j’ai amélioré. J’ai changé la pompe à injection pour en mettre une plus grosse, le tuyau injecteur et l’injecteur. Et j’ai finalement rajouté un turbocompresseur.»

Le message est clair: le pulling c’est aussi, et peut-être même avant tout, une passion pour la mécanique. «C’était d’ailleurs mon premier métier, rigole le Vaudois. Mes deux fils sont d'ailleurs également mécaniciens et concourent aujourd’hui!» (24 heures)

Créé: 05.05.2012, 22h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.