Un quatrième référendum en six mois dans le district de Nyon

CrassierAprès le port de Tannay, la piscine et les impôts à Gland, c’est au tour de la construction de logements d’être soumise au vote à Crassier

Le sort du projet de construction de logements sur le site de l'ancienne gare se jouera dans les urnes.

Le sort du projet de construction de logements sur le site de l'ancienne gare se jouera dans les urnes. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous sommes les champions du référendum communal, rigole le préfet Jean-Pierre Deriaz. Mais cela s’explique du fait que le district bouge et qu’il y a beaucoup de projets.» D’ici au 14 juin, quatre référendums auront été soumis à la population dans le district de Nyon en à peine plus de quatre mois. Soit autant que dans l’ensemble du canton en 2014. Après le port de Tannay et la piscine de Gland qui ont été refusés le 8 mars, la hausse d’impôts toujours à Gland qui est au programme de ce week-end, c’est désormais le projet de transformation de l’ancienne gare de Crassier qui sera tranché dans les urnes à la fin du printemps, comme l’a révélé La Côte. Dans ce dernier cas, un comité s’oppose au crédit de 6 millions de francs voté par le Conseil communal pour la construction de huit appartements, trois surfaces commerciales ou artisanales, ainsi qu’un parking souterrain. Le projet de la Commune prend place sur la parcelle de l’ancienne gare du chemin de fer qui reliait autrefois Divonne à Nyon. Les référendaires estiment que les risques financiers pour la collectivité sont trop grands.

«Il n’y a pas d’antagonisme envers la Municipalité. Nous ne remettons pas en cause le projet lui-même mais juste son financement», explique Patrice Morin, l’un des cinq membres du comité référendaire. Etant aussi conseiller communal, il ne voit pas dans le référendum une remise en doute de la légitimité des autorités en place qui ont précédemment validé le projet. Le syndic admet toutefois que le référendum a des effets sur la motivation des élus miliciens. «Certains de mes collègues prennent la chose à cœur et pensent qu’on mésestime le travail qu’ils ont pu effectuer», signale Serge Melly. Il faut aussi reconnaître que le référendum arrive après l’échec de la fusion Asse et Boiron en début d’année, projet dans lequel les élus s’étaient investis durant plusieurs années. «Le référendum pourrait en tout cas refroidir certains à se porter candidats aux prochaines élections communales car il déprécie le travail des autorités», regrette l’homme fort de Crassier.

L’expérience de Gland

Gland, qui a vécu trois référendums et une initiative communale durant cette législature, est rodé à l’exercice. Gérald Cretegny est par la force des choses un spécialiste en la matière. «J’applaudis des deux mains l’utilisation de cet outil démocratique», dit-il en préambule. Il n’empêche, il se pose la question de savoir si cet outil est encore adapté. «Le référendum est une machine à dire non, car il s’oppose à une décision communale, cantonale ou fédérale, remarque l’élu qui a perdu sur la piscine et sur l’accès aux rives du lac. Il faut aussi relever que les Municipalités qui ont initié les projets sont mal prises pour les défendre. Car nous ne pouvons pas faire campagne. Une fois le référendum lancé, il est donc difficile de renverser la vapeur. Si la tendance actuelle devait se perpétuer, il faudrait donc trouver des solutions.»

Les derniers changements législatifs ont pourtant plutôt facilité le lancement des référendums. En 2013, on a prolongé le délai pour la récolte des signatures. «Est-ce que le mouvement existant dans le district préfigure de ce qui va se passer dans le canton? Ou est-ce un épiphénomène? L’avenir nous le dira», s’interroge Jean-Pierre Deriaz, bien emprunté pour être plus précis.

Créé: 18.04.2015, 10h21

Articles en relation

Agrandissement du port de Tannay rejeté

Votation Le projet de nouveau port à Tannay a été balayé par la population. Plus...

Gland votera un impôt pour un objet inexistant

Référendum Le projet de piscine rejeté, le 1,5 point d’impôt qui lui est affecté va-t-il disparaître de la votation sur la hausse d’impôt? Non. Plus...

Net refus de la piscine couverte à Gland

Votation La population de Gland a soutenu le référendum contre le projet de piscine avec 62,7% des voix. Plus...

Depuis 2011

Bassins Refus du référendum contre la démolition de la grande salle en 2013.
Gland La Municipalité perd lors des référendums «Halte à la confiscation des rives du Lac» en février 2012, contre la construction d’une piscine couverte en mars 2015 et attend dimanche le verdict de celui contre la hausse d’impôt. Elle a gagné contre l’initiative «La gratuité des transports publics pour tous les enfants scolarisés» en 2013.
Le Vaud En 2014, la population accepte la construction d’une nouvelle salle de sport lors d’un référendum automatique, c’est-à-dire demandé par le Conseil communal.
Tannay Le 15 mars dernier, le projet d’extension du port est balayé.
Intercommunal Le premier référendum intercommunal
dans le canton, qui combattait l’extension de l’école de Le Vaud, n’a pas abouti. Lancé pendant les dernières fêtes de fin d’année, il ne récolte pas les signatures suffisantes.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.