Passer au contenu principal

Un quatrième référendum en six mois dans le district de Nyon

Après le port de Tannay, la piscine et les impôts à Gland, c’est au tour de la construction de logements d’être soumise au vote à Crassier

Le sort du projet de construction de logements sur le site de l'ancienne gare se jouera dans les urnes.
Le sort du projet de construction de logements sur le site de l'ancienne gare se jouera dans les urnes.
DR

«Nous sommes les champions du référendum communal, rigole le préfet Jean-Pierre Deriaz. Mais cela s’explique du fait que le district bouge et qu’il y a beaucoup de projets.» D’ici au 14 juin, quatre référendums auront été soumis à la population dans le district de Nyon en à peine plus de quatre mois. Soit autant que dans l’ensemble du canton en 2014. Après le port de Tannay et la piscine de Gland qui ont été refusés le 8 mars, la hausse d’impôts toujours à Gland qui est au programme de ce week-end, c’est désormais le projet de transformation de l’ancienne gare de Crassier qui sera tranché dans les urnes à la fin du printemps, comme l’a révélé La Côte. Dans ce dernier cas, un comité s’oppose au crédit de 6 millions de francs voté par le Conseil communal pour la construction de huit appartements, trois surfaces commerciales ou artisanales, ainsi qu’un parking souterrain. Le projet de la Commune prend place sur la parcelle de l’ancienne gare du chemin de fer qui reliait autrefois Divonne à Nyon. Les référendaires estiment que les risques financiers pour la collectivité sont trop grands.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.