Rabais accepté pour les écoliers morgiens

MobilitéLe Conseil communal a validé mercredi une réduction de 30% sur l’abonnement de bus pour les enfants de Morges.

Les bus morgiens seront moins chers pour les jeunes.

Les bus morgiens seront moins chers pour les jeunes. Image: Samuel Fromhold/Archive

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils devront habiter et être scolarisés à Morges. Pour encourager les plus jeunes à utiliser les transports publics, la Ville fera donc un geste: 30% de rabais sur l’abonnement de bus pour les écoliers de la 5e à la 11e année. La différence sera prise en charge par la Commune, pour un coût maximum de 67'231 francs. Une décision en réponse à un postulat déposé fin 2010 et demandant la gratuité des transports publics pour les écoliers.

Opposition de la droite

L’affaire n’a pas été sans débat, mercredi soir au Conseil communal. La droite a ainsi combattu le projet, s’inquiétant notamment pour la santé des enfants. Car marcher et faire du vélo est sain. «Marcher un kilomètre pour les plus petits ou jusqu’à 2,3 kilomètres pour les plus grands, c’est au-dessus de leurs forces?» s’est étonné le PLR Jean-Hugues Busslinger, l’un des deux membres de la commission à avoir refusé les conclusions de cette dernière. «Où est la logique de la Municipalité de vouloir toujours favoriser la mobilité douce et là d’encourager les enfants à prendre le bus?» Et de souligner qu’ainsi «on ne luttera pas contre l’obésité». Son collègue de parti, Jacques-Alain Dufaux, s’est montré plus corsé encore: «Il faut 18 minutes pour marcher deux kilomètres. Avec cette mesure, on encourage la loi du moindre effort.»

«Plutôt que d’opposer les transports publics à la mobilité douce, opposons-les à la voiture. Actuellement, seulement 18,25% des enfants concernés par cette mesure prennent les transports publics. C’est l’occasion d’augmenter cette faible proportion», a défendu la municipale Sylvie Podio.

«Je rêve aussi que les parents n’aient plus à amener leurs enfants en voiture à l’école»

«Vous avez le rêve de lutter efficacement contre l’obésité, moi aussi, a plaidé le Vert Mathieu Bornoz. Mais ici, il ne faut pas se tromper de combat. Je rêve aussi que les parents n’aient plus à amener leurs enfants en voiture à l’école. Essayons, observons les résultats, adaptons au besoin. Mais essayons!» Ce que le Conseil a finalement largement accepté (48 oui, 28 non, 3 abstentions), ajoutant tout de même au préavis une période d’essai de deux ans.

Créé: 15.04.2016, 10h01

Articles en relation

Un abo de bus réduit pour les élèves morgiens

Transports Un postulat réclamait la gratuité des transports publics pour les écoliers. En réponse, l'Exécutif propose une réduction de 30%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.