Un radar installé «pour plusieurs jours» à Prangins

ContrôleDepuis le printemps dernier, la route Suisse est limitée à 50km/h entre Nyon et Prangins. Lundi, la police sortait la grosse artillerie.

Installé pour quelques jours à la hauteur des Abériaux, le radar flashe dans les deux sens.

Installé pour quelques jours à la hauteur des Abériaux, le radar flashe dans les deux sens. Image: Gilles Biéler

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur la route Suisse entre Nyon et Prangins, la police est passée lundi à la vitesse supérieure. Après deux mois de prévention, place donc à la répression et à un radar maousse flashant dans les deux sens, à la hauteur des Abériaux. «On a laissé beaucoup de temps aux automobilistes pour s'habituer à la nouvelle limitation à 50km/h, nous devons désormais passer à l'amende pour bien ancrer les bonnes habitudes.» Commandant de la police de Nyon-Prangins, Olivier Rochat n'y va pas par quatre chemin: «Le taux d'infraction est très élevé sur ce tronçon, bien plus qu'ailleurs.»

Sans vouloir articuler de chiffres, il concède un nombre d'excès deux fois plus élevé que sur la route de l'Etraz, également limitée à 50km/h à Prangins et où les études sont bien plus positives. «A force de multiplier les contrôles, les gens lèvent systématiquement le pied. C'est ce que nous voulons réussir sur la route du lac également.» Le radar devrait rester «plusieurs jours», mais pas précéder un dispositif permanent. «Ce n'est pas un objectif pour l'instant, assure la municipale pranginoise de la police Violeta Seematter. Pourquoi pas plus tard, dans deux à trois ans au moins, mais nous n'y avons pas encore réfléchi. Nous attendons de toute façon de voir ce que donnent les actions déjà entreprises.»

Créé: 25.08.2015, 10h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.