La reconstruction d'un pont entre Nyon et Prangins passe à la trappe

NyonEn refusant ce projet, la droite a voulu sanctionner la politique des autorités nyonnaises.

Le pont de la Redoute enjambe les voies CFF, entre les communes de Nyon et Prangins.

Le pont de la Redoute enjambe les voies CFF, entre les communes de Nyon et Prangins.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les partis de droite en ont marre des dépenses faramineuses de la Ville de Nyon pour la mobilité douce. Lundi, à une courte majorité, les élus, emmenés par le PLR, ont refusé un projet en gestation depuis des années, la reconstruction du pont de la Redoute, qui franchit les voies CFF entre Nyon et Prangins.

Pour eux, la réfection de ce pont étroit, vieux de 100 ans, n'avait rien d'urgent. En réalité, ils voulaient faire barrage à un projet qui englobait la transformation du chemin de la Redoute en zone 30 km/h, avec tous les trottoirs élargis, pistes cyclables et obstacles au trafic qui l’accompagnent. Une dépense à leurs yeux non prioritaire à l'heure où il est question de relever de cinq points le taux d'imposition de la ville.

Chemin fermé huit mois
«Refuser un pont dont les 2 millions sont payés à 140'000 francs près par nos partenaires et ne pas saisir l’occasion de refaire un chemin qui sera fermé durant huit mois, c’est idiot», a relevé le syndic Daniel Rossellat, qui a bien entendu «les doutes de la droite sur la politique de mobilité de la ville».

Le projet ayant capoté, les autorités devront voir avec Prangins, commune partenaire, comment revenir à la charge pour reconstruire enfin ce pont, dont les travaux avaient été programmés avec les CFF.

Créé: 13.05.2014, 20h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.