Les recourants contre le projet Schenk ont été déboutés

RolleLe Tribunal cantonal juge que les oppositions au projet de nouvelle cave et d’un futur quartier sur gare sont irrecevables.

Les bâtiments actuels de Schenk SA à Rolle sont vieillissants.

Les bâtiments actuels de Schenk SA à Rolle sont vieillissants. Image: archives ALAIN ROUECHE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après la décision de la Cour de droit administratif et public, tombée le 26 mars, de rejeter les recours contre le projet Gare-Nord-Schenk, la direction de la société viticole se remet à calculer quand elle pourra utiliser son nouveau site de production à 93 millions. «Dans le meilleur des cas, on pourra rentrer la vendange 2022 dans notre nouvelle cave», annonce prudemment André Fuchs, directeur de Schenk à Rolle.

Prudemment, car il y a au moins trois conditions pour que le site de production soit soumis à l’enquête cet automne: que les opposants déboutés ne fassent pas recours au Tribunal fédéral, que les projets routiers de la Vallée et du déplacement de la bretelle d’autoroute en direction de Lausanne soient approuvés par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) et, qu’enfin, il n’y ait pas de recours au Tribunal administratif fédéral par les opposants à ces projets routiers.

Recours au TF envisagé

Dans son arrêt de 33 pages, le Tribunal cantonal rejette un à un les arguments avancés par les opposants qui sont voisins directs du site. De longues explications sont notamment données à l’ancien municipal Stéphane Zeugin, propriétaire d’une exploitation viticole située dans le périmètre du plan de quartier, qui affirme se sentir toujours lésé et n’exclut pas un recours au TF.

«Il convient de relativiser l’atteinte qui sera portée au paysage protégé de La Côte»

D’autres recourants habitant à Mont-sur-Rolle, dont plusieurs vignerons, ont fait valoir que le plan de quartier litigieux ne protégerait pas assez le paysage. Selon le tribunal, qui s’est rendu sur place, «il convient de relativiser l’atteinte qui sera portée au paysage protégé de La Côte au vu des infrastructures déjà présentes». Il cite l’autoroute, la ligne à haute tension, les voies CFF et des bâtiments, dont certains ont une vocation industrielle. Il relève aussi que des aménagements sont prévus pour atténuer les impacts des futures constructions.

Rappelons qu’en plus du centre de production viticole, le projet Gare-Nord-Schenk prévoit la construction d’un quartier pour 580 habitants et 150 emplois. Cette étape n’aura pas lieu avant le déménagement de Schenk dans sa nouvelle cave. (24 heures)

Créé: 03.04.2019, 20h48

Articles en relation

Schenk n’en a pas fini avec les oppositions à son projet

Rolle Le référendum a été balayé mais il reste des recours au Tribunal cantonal et des oppositions aux travaux de la bretelle d’autoroute Plus...

Cave Schenk et travaux sur l’A1 sont programmés

Rolle La construction du nouveau site de production est prévue dès mars 2019 et les travaux à la jonction de l’autoroute dès 2020. Plus...

Pourquoi les CFF ont fait recours contre le projet Gare-Nord-Schenk

Rolle Partenaire du projet de quartier au Nord de la gare, les CFF ont pourtant fait opposition, puis recours contre le plan de quartier. La raison? Le financement du P+R n’est pas réglé Plus...

Le Conseil d’Etat rejette un recours contre le projet Schenk

Rolle Le Canton estime qu'il n'y avait pas vice de forme dans le matériel de vote distribué avant le référendum. Plus...

Large oui pour le projet Gare-Nord-Schenk

Référendum Les Rollois ont approuvé le plan de quartier Gare-Nord-Schenk par 1158 voix contre 747. Participation: 54% Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.