Passer au contenu principal

Pas de recours contre la Poste à Crans-près-Céligny

A une voix près, le Conseil communal a décidé de ne pas poursuivre son combat contre la décision du géant jaune de remplacer l’office par une agence

L'office de poste va fermer
L'office de poste va fermer
Georges Meyrat-A

Faisant fi d’une pétition de 2750 signatures et de l’opposition de la Municipalité, La Poste a informé le village de Crans-près-Céligny qu’elle fermerait l’actuel office. Elle propose d’ouvrir une agence dans l’épicerie située dans le même immeuble. Lundi soir, le Conseil communal, après un débat animé, a jeté l’éponge face à ce puissant adversaire (16 voix contre 15 et 5 abstentions).

Plusieurs conseillers ont exprimé leur écœurement, voire leur révolte contre l’attitude de La Poste, qui ne daigne même pas donner les chiffres prouvant que l’actuel office n’est pas assez rentable. «Nos propositions méritaient une étude. C’est une décision de technocrate qui ne tient pas compte des vœux de la population», s’est exclamé l’un d’eux. Le syndic, Jean-Léon Blanc, est content que le pragmatisme l’ait emporté. «Cela nous permet d’éviter un camouflet et une perte de temps inutile.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.