La Région réagit avant le vote à risque de Prangins

PolitiqueQuitter la Région de Nyon? Le Conseil communal de Prangins se prononcera mardi. Cette éventualité inquiète le comité directeur.

La Commune de Prangins pourrait quitter la Région de Nyon

La Commune de Prangins pourrait quitter la Région de Nyon Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil régional du district de Nyon (Région de Nyon) a déjà connu des déboires avec le départ récent de trois communes (Bogis-Bossey, Commugny et Chéserex). L’association, qui compte encore 41 membres, a été ébranlée, puis s’en est remise. Mais l’éventualité de voir partir Prangins préoccupe sérieusement son comité directeur. À quelques jours de la décision du Conseil communal, la Région a organisé une conférence de presse appelant les élus à «un vote responsable et constructif».

C’est la motion du conseiller pranginois Olivier Binz, signée par 21 autres membres de l’organe délibérant, qui a déclenché l’alerte. Elle demande à la Municipalité de présenter un préavis sur la sortie de la Commune de Prangins dudit Conseil régional. L’Exécutif, qui a concocté une réponse listant les avantages et les inconvénients de faire partie de la Région de Nyon, recommande à son Conseil communal de ne pas en sortir. Le vote aura lieu mardi 4 décembre.

À Rolle et à Vich, des conseillers ont aussi questionné leur Municipalité à ce sujet. Signe d’une débandade? Responsable de la communication au sein du Comité directeur (Codir) de Région de Nyon, Pierre-Alain Schmidt tient à faire taire les rumeurs selon lesquelles il y aurait un risque d’emballement des autres Communes membres à vouloir quitter le Conseil régional. «La consultation des Communes sur l’intégration du DISREN (Dispositif d’investissement solidaire régional) dans les statuts montre que neuf Communes sur dix restent attachées au mode de fonctionnement de notre association», souligne-t-il.

Gérald Cretegny, président du Codir, estime aussi qu’il n’y a pas péril en la demeure. «Prangins a une importance symbolique au centre du district, et son Exécutif a toujours soutenu le Conseil régional. Ce serait donc très regrettable qu’elle le quitte. Mais si cela devait être le cas, Région de Nyon, en tant qu’outil de coordination, serait affaibli, mais pas cassé.»

Comment expliquer ces velléités de quitter Région de Nyon? «Compte tenu de la pression du Canton, il y a une tendance à vouloir faire des économies. Mais ce serait contre-productif de choisir la solution de quitter la Région, assure Pierre-Alain Schmidt. La question n’est pas de savoir ce que la Région rapporte dans les caisses communales mais de voir ce qu’elle apporte à chaque citoyen. Et à ce niveau, nous avons un beau bilan à défendre.»

Gérald Cretegny confirme: «Une Commune qui part se replie sur elle-même et oublie que ses habitants utilisent des prestations dans tout le district. Ces prestations, souvent coûteuses, ont été obtenues en bonne partie grâce au Conseil régional, qui a fait avancer les projets et a levé des fonds tiers (220 millions en 10 ans). Nous n’avons pas fait tout juste, notamment au niveau de la communication, mais il faut rester ensemble pour évoluer.» (24 heures)

Créé: 28.11.2018, 18h08

Articles en relation

Le Conseil régional devient Région de Nyon

Politique L’association de communes change de nom et de logo. Elle se dote aussi, pour mieux se vendre, d’un site Internet tout neuf. Plus...

Prangins tue le contournement de Nyon

Mobilité La Commune renonce à une partie de son développement. Une décision qui enterre le projet de route. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.