La révolution de la gare de Morges est sur le point de commencer

UrbanismeUne étape décisive vient d’être franchie dans le futur quartier du centre-ville, qui sera amené à changer de visage.

A l’avenir, des bâtiments flambant neufs remplaceront les immeubles actuels de la gare de Morges. Les premiers coups de pioche sont attendus en 2016.

A l’avenir, des bâtiments flambant neufs remplaceront les immeubles actuels de la gare de Morges. Les premiers coups de pioche sont attendus en 2016. Image: DR / CFF

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chantier de la gare, aussi impressionnant que gigantesque, devrait formellement démarrer dans moins de deux ans. En coulisses, la mue de ce secteur clé du centre-ville, qui verra la démolition, puis la reconstruction de nombreux immeubles pour accueillir un millier d’habitants et quelque 600 travailleurs, vient de passer un cap décisif. «La procédure du plan partiel d’affectation MorgesGare-Sud est aujourd’hui terminée, se réjouit Vincent Jaques, syndic. Il n’y a pas eu d’opposition ni de recours au document soumis à l’enquête publique le mois dernier. Politiquement, nous sommes ravis que ce projet avance.»

Une nouvelle qui ouvre une voie royale aux acteurs concernés: les CFF, le fonds de placement SIMA que gère UBS, les deux propriétaires fonciers, ainsi que la Ville de Morges, partenaire. Ces derniers peuvent désormais entrer dans le vif du sujet et aller formellement de l’avant afin de bâtir le nouveau visage de cette portion de ville.

Pour les CFF, il s’agit désormais d’obtenir le permis de construire des quatre bâtiments prévus dans ce secteur, une fois que le projet aura été soumis à l’enquête. Et ce, quelques mois après avoir dévoilé le projet architectural sélectionné au terme d’un concours.

Pour mémoire, ces immeubles, dont deux longeront les lignes de chemin de fer, pourront accueillir près de 500 habitants ainsi que 300 employés. Selon toute vraisemblance, la première étape consistera à démolir les halles CFF et le bâtiment UCAR pour y créer un P+R provisoire. Il s’agira ensuite de construire le premier bâtiment, qui accueillera le nouveau P+R couvert de 310 places (contre 240 aujourd’hui), le long des voies. Les premiers locataires pourraient emménager à l’horizon 2019 déjà. La dernière étape de cette transformation concernera la création de la nouvelle gare dans une quinzaine d’années.

Ce projet, estimé à près de 200 millions de francs, est le deuxième plus important en Suisse romande pour la compagnie de transport. Contacté, Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF, n’a pas souhaité s’exprimer davantage sur le dossier.

Equipements publics
De son côté, la Commune n’est pas en reste et a une carte à jouer dans le projet des CFF. Elle disposera de quelque 5000 mètres carrés affectés à la fonction publique. La Municipalité planche actuellement sur un crédit d’avant-projet, qui permettra de déterminer l’affectation des locaux réservés à la Ville.

«Nous pensons y intégrer une école, une maison de quartier ou encore des appartements protégés, explique Denis Pittet, municipal responsable du Patrimoine, tout en précisant que le préavis sera déposé devant le Conseil communal en février. Il reste encore un point d’interrogation qui concerne le volet sécuritaire. Ce qui est certain, c’est que la volonté politique est d’avoir une présence policière dans ce secteur, mais nous ne savons pas encore sous quelle forme.»

Pour sa part, le fonds de placement SIMA, propriétaire de l’îlot sud de la gare, devrait donner les premiers coups de pioche à l’horizon 2017-2018. L’an prochain, il devrait également lancer son projet architectural, autre pièce maîtresse de cette incroyable mue. Pour Vincent Jaques, la concrétisation de ce nouveau quartier est un projet clé au cœur de l’agglomération morgienne. «Il permettra de redonner une urbanité pour redynamiser le nœud de la ville. C’est un défi extraordinaire qui attend Morges.» (24 heures)

Créé: 17.12.2014, 17h50

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.