«Richard Chassot avait failli racheter Arvinis»

ViticultureOrganisateur de Divinum à Morges, Richard Chassot avait étudié le rachat d’Arvinis avant de renoncer. Les fondateurs sont écœurés.

Les contours de Divinum, nouveau salon des vins qui aura lieu à Morges en avril 2017, ont été dévoilés mardi par Vincent Jaques (syndic de Morges), Richard Chassot (directeur de Chassot Concept) et Félix Pernet (président des Vins de Morges).

Les contours de Divinum, nouveau salon des vins qui aura lieu à Morges en avril 2017, ont été dévoilés mardi par Vincent Jaques (syndic de Morges), Richard Chassot (directeur de Chassot Concept) et Félix Pernet (président des Vins de Morges). Image: OLIVIER ALLENSPACH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Philippe et Nadège Fehlmann en ont en gros sur le cœur. Alors que les contours du nouveau salon des vins morgien, Divinum, viennent d’être dévoilés (lire ici) , les fondateurs d’Arvinis ne cachent pas leur déception. A l’encontre de Richard Chassot, mais aussi des Vins de Morges – respectivement organisateur et instigateur de la nouvelle manifestation viticole, qui se déroulera au parc des Sports du 5 au 10 avril 2017, soit trois semaines avant la première cuvée d’Arvinis à Montreux après vingt ans passés dans les halles CFF de Morges.

«Démarche peu élégante»

«Il y a deux ans, Richard Chassot nous a approchés dans l’optique de reprendre les rênes d’Arvinis. Nous nous sommes dit que c’était la bonne personne pour poursuivre ce que nous avions créé. Nous avons donc entamé les négociations», dévoile Philippe Fehlmann. Le rachat tombe finalement à l’eau, le patron du Tour de Romandie estimant que la pérennité de la manifestation n’était pas assurée (du fait de la démolition des halles CFF) et pour raisons financières. «Il a eu accès à tous nos documents et à notre comptabilité. Monter un salon des vins qui jouera sur la renommée d’Arvinis est une démarche peu élégante», déplore Nadège Fehlmann.

Contacté, Richard Chassot confirme qu’il a bel et bien étudié un éventuel rachat. Mais il insiste: «On n’a pas besoin de savoir ce que fait Arvinis pour monter notre événement. D’autant plus que nous allons devoir organiser Divinum sous tente, donc la logistique sera complètement différente. En ce sens, mon expérience avec le Tour de Romandie sera bien plus utile. Quant au carnet d’adresses, il n’est pas difficile de dresser une liste des vignerons.»

Malentendu

Seconde raison de la complainte des Fehlmann: les Vins de Morges ont déploré d’avoir appris le déménagement d’Arvinis pour Montreux par Facebook. «Nous passons pour les méchants», regrette Nadège Fehlmann. La cofondatrice du salon tient donc à mettre les points sur les i. «Lorsque nous avons arrêté notre choix pour Montreux, le Canton nous a demandé de tenir l’information sous embargo. Or la nouvelle a fuité de sa part, nous avons donc tenu une réunion en urgence et préparé un mail qui a été envoyé à tous nos exposants dans la foulée. On n’a jamais cherché à trahir qui que ce soit! Et, depuis, nous n’avons plus de contact avec les Vins de Morges.»

En pleins préparatifs de la nouvelle aventure qui se profile à Montreux, les Fehlmann affirment penser avant tout aux vignerons. «La coexistence des deux salons sème la confusion, estime Nadège Fehlmann. Ce qui nous fait mal au cœur, c’est la mise en porte-à-faux des exposants d’Arvinis, dont 60% se sont déjà inscrits. S’ils souhaitent participer aux deux manifestations, ils devront être présents douze jours sur un mois, ce qui est énorme, et assumer des coûts doublés.»

Créé: 28.07.2016, 21h01

Articles en relation

A Morges, le nouveau salon des vins aura lieu peu avant Arvinis

Viticulture Les Vins de Morges lancent leur propre salon viticole. Baptisé Divinum, il se déroulera du 5 au 10 avril 2017. Plus...

Arvinis s’établira finalement à Montreux

Manifestation La destruction prévue des halles CFF à Morges laissait le salon consacré au monde du vin sans toit. Dès 2017, il se déroulera à Montreux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.