Un road trip de quatre mois à travers l'Inde et le Népal

PhotographieA Morges, l'Expo Fondation Bolle présente jusqu'au 23 février un récit de voyage en images.

Nicole et Salvatore Gervasi ont voyagé à moto. Ici au Népal, dans la région de l'Annapurna.

Nicole et Salvatore Gervasi ont voyagé à moto. Ici au Népal, dans la région de l'Annapurna. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est assez rare pour être signalé: depuis le 18 janvier, le conservateur de l’Expo Fondation Bolle est à l’honneur dans son propre espace. Car c’est bien Salvatore Gervasi et son épouse Nicole qui tiennent la vedette de l’exposition «Entre rêve et réalité, Inde et Népal à moto». Un road trip de quatre mois raconté à travers plus de 250 clichés.

Le couple est depuis une dizaine d’années féru de périples. Après l’Amérique du Sud en 2010, il s’est lancé cette fois-ci un nouveau défi, celui de parcourir quelque 8500 kilomètres entre Delhi et Bombay, via un itinéraire qui les a menés jusqu’au Népal en longeant la chaîne de l’Himalaya. «Voyager à moto, c’est la liberté. On peut sortir des sentiers battus. On n’a d’ailleurs croisé qu’une vingtaine de touristes en quatre mois, précise Salvatore Gervasi. Nous ne réservions pas nos hôtels à l’avance, ce qui nous permettait de vivre au jour le jour.»

«Je ne parle pas un mot d’anglais. C’est la photographie qui m’a permis d’établir le contact»

De ce voyage est née une exposition colorée qui met en avant les paysages, mais aussi les rencontres. «Je ne parle pas un mot d’anglais, précise le conservateur. C’est la photographie qui m’a permis d’établir le contact. Il faut savoir que l’arrivée des téléphones portables a été une vraie révolution dans le pays. Les gens ont pu commencer à prendre des photos et ils adorent ça, notamment les selfies. C’est donc avec plaisir qu’ils prenaient la pose.»

L’aventure s’est terminée sur un grave accident de moto pour Salvatore Gervasi, rapatrié en Suisse. «C’est le seul point noir. Mais c’est arrivé à la fin de notre aventure, et je préfère tourner la page pour ne garder que les bons souvenirs. Cette exposition, c’est une manière de revivre une seconde fois notre voyage et de le partager.»

Et comme les premiers visiteurs ont manifesté un intérêt certain pour les anecdotes des deux voyageurs, des visites guidées seront organisées à trois reprises.

Créé: 24.01.2020, 16h53

Articles en relation

Le grand timonier de la «petite» Fondation Bolle

Morges Surtout connue pour sa galerie, la fondation présidée par Yves Rattaz distille bien des coups de pouce autour du Léman. Plus...

Un chèque en mémoire d'Audrey Hepburn

Morges La Fondation Bolle a remis 10'000 francs à l'Unicef, dont l'actrice était l'une des ambassadrices. Plus...

La Fondation Bolle revient avec une expo morgienne

Culture L’institution fait sa rentrée après son extraordinaire exposition De Givenchy-Hepburn. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.