Passer au contenu principal

Un road trip de quatre mois à travers l'Inde et le Népal

A Morges, l'Expo Fondation Bolle présente jusqu'au 23 février un récit de voyage en images.

Nicole et Salvatore Gervasi ont voyagé à moto. Ici au Népal, dans la région de l'Annapurna.
Nicole et Salvatore Gervasi ont voyagé à moto. Ici au Népal, dans la région de l'Annapurna.
DR

C’est assez rare pour être signalé: depuis le 18 janvier, le conservateur de l’Expo Fondation Bolle est à l’honneur dans son propre espace. Car c’est bien Salvatore Gervasi et son épouse Nicole qui tiennent la vedette de l’exposition «Entre rêve et réalité, Inde et Népal à moto». Un road trip de quatre mois raconté à travers plus de 250 clichés.

Le couple est depuis une dizaine d’années féru de périples. Après l’Amérique du Sud en 2010, il s’est lancé cette fois-ci un nouveau défi, celui de parcourir quelque 8500 kilomètres entre Delhi et Bombay, via un itinéraire qui les a menés jusqu’au Népal en longeant la chaîne de l’Himalaya. «Voyager à moto, c’est la liberté. On peut sortir des sentiers battus. On n’a d’ailleurs croisé qu’une vingtaine de touristes en quatre mois, précise Salvatore Gervasi. Nous ne réservions pas nos hôtels à l’avance, ce qui nous permettait de vivre au jour le jour.»

«Je ne parle pas un mot d’anglais. C’est la photographie qui m’a permis d’établir le contact»

De ce voyage est née une exposition colorée qui met en avant les paysages, mais aussi les rencontres. «Je ne parle pas un mot d’anglais, précise le conservateur. C’est la photographie qui m’a permis d’établir le contact. Il faut savoir que l’arrivée des téléphones portables a été une vraie révolution dans le pays. Les gens ont pu commencer à prendre des photos et ils adorent ça, notamment les selfies. C’est donc avec plaisir qu’ils prenaient la pose.»

L’aventure s’est terminée sur un grave accident de moto pour Salvatore Gervasi, rapatrié en Suisse. «C’est le seul point noir. Mais c’est arrivé à la fin de notre aventure, et je préfère tourner la page pour ne garder que les bons souvenirs. Cette exposition, c’est une manière de revivre une seconde fois notre voyage et de le partager.»

Et comme les premiers visiteurs ont manifesté un intérêt certain pour les anecdotes des deux voyageurs, des visites guidées seront organisées à trois reprises.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.