Un robot virtuel accompagnera les touristes au pied du Jura

InnovationUn projet pilote pour améliorer la visibilité touristique va être lancé dans neuf communes du district de Morges.

Les différents protagonistes du projet ont présenté leur concept au château de L'Isle.

Les différents protagonistes du projet ont présenté leur concept au château de L'Isle. Image: Julien Lambert

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Notre potentiel touristique n’est pas assez mis en valeur.» Par ce constat, la syndique de L’Isle, Anne-Lise Rime, résume le point de départ d’un projet pilote qui sera lancé au printemps prochain dans neuf communes du pied du Jura (Mont-la-Ville, L’Isle, Montricher, Ballens, Berolle, Bière, Saint-Livres, Aubonne et Gimel). «Aujourd’hui, les promeneurs sont présents, mais ils ne savent même pas en arrivant dans notre village que l’on peut y découvrir les sources de la Venoge, ni comment y accéder.»

Mais en quoi consiste cette nouveauté? «Elle se divise en deux volets, détaille Rémi Vuichard, directeur adjoint du Parc Jura vaudois, qui est à l’origine du concept. Le premier concerne la signalétique. Nous allons installer des panneaux qui mettront en valeur le patrimoine à proximité, qu’il soit naturel, économique ou culturel. Le tout en français, en allemand et en anglais. Ils seront disposés dans les neuf communes ainsi que dans les quatre gares qui s’y trouvent. L’objectif n’est pas de tout réinventer, mais de valoriser ce qui existe.»

Quant au second volet, il s’appuiera sur le numérique et l’innovation. «On se rend bien compte que les bornes interactives sont déjà obsolètes et que les visiteurs utilisent avant tout leur smartphone, constate Éric Hostettler, vice-président du Parc Jura vaudois. De nos jours, les touristes se déplacent sans forcément planifier leur journée, et cette nouveauté devrait donc répondre à une demande.»

Ces outils digitaux permettront notamment d’avoir accès à un «chatbot», soit une discussion en ligne avec un robot. «Nous l’avons appelé «Barbot». Il s’agit d’un assistant conversationnel virtuel qui conseillera les touristes et les locaux sur les activités à faire dans la région, explique Maxime Gervasi, chef de projet à l’Association de la région Cossonay-Aubonne-Morges (ARCAM). Nous serons les premiers en Suisse à utiliser cette fonctionnalité pour le tourisme. Sur chaque panneau posé, cette option sera mise en avant en la scannant avec son téléphone.» Une application mobile téléchargeable (fonctionnant ensuite hors ligne) ainsi qu’un site Web optimisé pour les smartphones compléteront le dispositif.

Pour parvenir à un tel résultat, il a fallu mettre la main à la poche. Le budget global est de l’ordre de 300'000 francs, dont près des trois quarts font l’objet d’un soutien de la Confédération. «Chacun aurait pu partir de son côté la fleur au fusil, mais nous avons décidé d’unir nos forces», reprend Rémi Vuichard. Si le Parc Jura vaudois est le porteur du projet, il a pu compter sur l’appui de Morges Région Tourisme et de l’ARCAM pour arriver à ses fins.

Mise en place début 2019

Pour voir les premiers panneaux fleurir dans les localités du pied du Jura, il faudra patienter jusqu’au printemps. «Nous aurions pu aller plus vite, mais nous préférons prendre notre temps pour mettre en place quelque chose qui fonctionne, poursuit Rémi Vuichard. Nous devons encore créer les contenus des panneaux et faire en sorte que le «chatbot» soit opérationnel.» Et si l’expérience se révélait concluante, elle pourrait être développée sur l’ensemble du district de Morges, voire dans d’autres régions.

Créé: 19.09.2018, 16h38

Articles en relation

Double touche féminine pour le tourisme morgien

Région L'attribution simultanée de deux postes au pilotage de la promotion comble un vide de plus d'un an. Avec des rôles bien différents. Plus...

Et si l'Office du Tourisme migrait à l'Hôtel de Ville

Morges Jugée trop chère, la rénovation du bâtiment actuel a été refusée. Une motion propose de déplacer l'office du côté de l'administration. Plus...

«Morges va gagner des lieux où il fait bon vivre»

Urbanisme Le chantier du quartier de la gare a démarré. Si l’on parle beaucoup des bâtiments, les espaces publics vont aussi évoluer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.