Passer au contenu principal

Rolle teste avec CarPostal des navettes modulables

La Commune aimerait créer une nouvelle ligne de bus qui s’adapte à l’affluence pour éviter de rouler à moitié vide.

En test à Rolle samedi et dimanche, la navette Cristal est entièrement électrique et ne fait pas de bruit. Jusqu’à quatre modules peuvent être accrochés afin de former un convoi.

«Nous testons la mobilité de demain», insiste le municipal de Rolle Cédric Echenard. Avec CarPostal, les autorités du bourg essaient tout le week-end la navette Cristal, une invention alsacienne qui commence à être produite de manière industrielle.

De la taille d’une grosse voiture de tourisme, le véhicule ressemble à une «papamobile» moderne. Le seul exemplaire existant a circulé cet été dans l’agglomération d’Ajaccio avant de rejoindre la Suisse. Pas encore homologué au niveau européen, il a passé vendredi matin l’expertise dans le canton de Vaud pour permettre les tests du week-end.

Flexibilité et optimisation

L’atout de la navette, électrique et silencieuse, est sans conteste sa flexibilité. «Avec elle, on adapte l’offre à la demande et pas le contraire», promet Marie-José Navarre, directrice générale adjointe de Lohr, le constructeur. Jusqu’à quatre modules, d’une capacité de 19 usagers chacun, peuvent être accrochés pour former un convoi. Le transporteur régional CarPostal montre un intérêt soutenu pour ce modèle. «Nous cherchons à optimiser les transports publics pour des raisons écologiques notamment, explique Pierre-Alain Perren, directeur pour la Région Ouest de la compagnie. Le but est d’éviter les bus qui circulent à vide aux heures creuses. La modularité du Cristal mérite d’être étudiée pour cela.» Le convoi, selon sa composition, transporte entre un et 76 passagers.

L’essai de ce week-end doit servir à vérifier les temps de parcours et les trajets que la navette empruntera lors d’un déploiement plus important dès l’été 2018. Si les premiers tests sont concluants, CarPostal entend acheter une petite flotte et faire de Rolle une zone pilote. L’idée sera alors de créer une nouvelle ligne de bus pour desservir les parkings excentrés et ramener les habitants et les clients vers les commerces de la Grand-Rue. Car, pendant une trentaine de mois, des travaux condamneront le stationnement sur la place du Marché et obligeront à créer des places supplémentaires en périphérie.

Remplacer le bus vieillissant

Dans un deuxième temps, les navettes pourraient se substituer à l’unique véhicule de la ligne urbaine de Rolle. Arrivant en fin de vie, ce bus devra être remplacé. «Le Cristal, avec sa morphologie ramassée, peut passer partout. Il permet d’effectuer une desserte plus fine en organisant plus d’arrêts», note Cédric Echenard.

D’autres débouchés sont aussi envisagés. «Une étude stratégique sera lancée avec les communes de la couronne rolloise pour améliorer les transports en commun, explique le municipal. Les navettes Cristal pourraient également être une solution pour relier Tartegnin, Essertines et Rolle. Si la fusion entre nous se réalise, il faudra penser à créer des liaisons directes entre les deux villages du haut.»

Le Conseil régional du district de Nyon est très attentif à l’expérience rolloise, qu’il soutient. Responsable de la mobilité au sein de son comité directeur, Pierre Graber estime que l’usage des navettes Cristal dans les villes de Nyon et de Gland est envisageable.

«Il faut maintenant que nous nous penchions sur la façon d’utiliser les modules aux heures creuses, quand ils ne seront pas exploités sur la ligne», réfléchit Pierre-Alain Perren. Il serait possible de les mettre à disposition des conducteurs en libre-service. Les navettes ont été imaginées aussi pour cet usage, puisque leur conduite ne nécessite pas un permis spécifique. Quant à leur mise en service comme véhicules autonomes, Lohr y travaille. Mais ce ne sera pas avant plusieurs années.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.