La route des Pénys, à Mies, s'est volatilisée!

Noms de rue insolitesCertaines rues portent des noms bien étranges. Qu’indiquent-ils? D’où viennent-ils? On vous raconte.

Ne cherchez pas à Mies la plaque de la route des Pénys (ici sur une photo d'archives), elle a été momentanément déposée à cause d'un accident.

Ne cherchez pas à Mies la plaque de la route des Pénys (ici sur une photo d'archives), elle a été momentanément déposée à cause d'un accident. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En Terre Sainte - celle de La Côte vaudoise, bien sûr -, elle fait un peu désordre, cette route des Pénys qui file du centre de Mies vers Collex-Bossy (GE). Elle engendre depuis des lustres des réactions variées, du prude étonnement aux remarques les plus salaces. Au point qu’il y a des années, une motion avait été déposée au Conseil communal pour débaptiser cette artère. Mais les élus s’y étaient en grande majorité opposés. «Heureusement, ce n’est pas la route qui mène à Gland!» ironise l’actuel syndic, Pierre-Alain Schmidt. Car au village, on s’amuse plutôt de cette appellation un brin coquine. Les habitants, comme le Centre médico-social qui ont leur adresse à cette rue l’écrivent sans honte sur leur papier à lettres, rétablissant pour les curieux la véritable origine de ce nom.

Car on s’en doutait, il n’a rien à voir, mais alors rien du tout, avec le sexe. Mais avec la Pierre à Pény, un bloc erratique figurant sur les armoiries de Mies, avec trois sapins plantés dessus. Selon Bernard Barbeau, auteur d’un livre sur l’histoire de Mies, ce nom qui a pris au fil des siècles la forme de Penyer, Péguiez, Pény, Pénier ou Peni, dériverait tout simplement du latin pinetum (bois de pin).

Mais en ces jours de Fêtes, nous avons eu une méchante surprise en voulant photographier la plaque de la route des Pénys. Elle s’était volatilisée! Ôtée par un décret municipal? Volée par un collectionneur de panneaux insolites? Enlevée par un groupuscule de puritains extrémistes? Que nenni. Une voiture a tout bonnement embouti le poteau qui la supportait, il y a quelques semaines, et la plaque sera bientôt remise en place. «Ouf! Car perdre nos pénys aurait été assez raide!» conclut le syndic. (24 heures)

Créé: 03.01.2018, 10h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...