Saint-Cergue acquiert aux enchères deux parcelles de l’Observatoire

ImmobilierLe rez-de-chaussée de la PPE Résidences du Belvédère reste encore propriété de la Fondation Idemo.

Des parcelles du site de l'Observatoire ont été vendues aux enchères le 4 septembre dernier.

Des parcelles du site de l'Observatoire ont été vendues aux enchères le 4 septembre dernier. Image: Georges Meyrat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nouveaux rebondissements dans le feuilleton politico-financier qui agite Saint-Cergue depuis de nombreuses années. Le 4 septembre dernier, la vente aux enchères de plusieurs parcelles du site de l’Observatoire a apporté son lot de changements et d’interrogations.

La Commune a obtenu deux parcelles du site où se trouve l’ancien Grand Hôtel. La première est celle où était sise l’annexe de ce dernier, détruite en 2006 aux frais du contribuable. Après plus de dix ans de procédures coûteuses, les autorités ont pu récupérer la parcelle en échange de l’annulation d’une partie des sommes qui lui étaient dues par les anciens propriétaires. «Cela représente l’équivalent de 232'000 francs», informe Pierre Graber, syndic de Saint-Cergue.

La Commune a également acquis pour 1000 francs la parcelle où se trouvait l’ancien minigolf de l’hôtel. «Ces acquisitions sont une très bonne opération. Elles devraient marquer la fin de nos déboires avec l’Observatoire», se réjouit le syndic, qui précise n’avoir pour l’instant aucun projet d’aménagement concernant les parcelles.

Le rez-de-chaussée de la PPE Résidences du Belvédère, l’une des deux propriétés par étage qui occupent le site, n’a en revanche pas trouvé preneur. Il s’agissait pourtant du lot le plus important. La parcelle est détenue depuis 2002 par la Fondation Idemo, une structure opaque avec laquelle la PPE est en litige. Les copropriétaires devront donc encore patienter avant d’en avoir fini avec leurs déboires. Faute d’acheteurs, Idemo reste en effet maîtresse du rez-de-chaussée.

Pourquoi la PPE n’a-t-elle pas misé pour acquérir ce dernier? «Il faut hélas l’assentiment officiel de tous les copropriétaires pour engager des fonds. Ce qui était presque impossible car certains habitent à l’étranger», déplore Yves Pasquier, son administrateur. Les autres lots du site ont été acquis par la PPE Résidences de l’Observatoire et l’un de ses copropriétaires. (24 heures)

Créé: 18.09.2017, 15h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...