Saint-Prex lève le voile sur sa future piscine couverte

ProjetL’Exécutif a révélé les résultats du concours d’architecture des bassins scolaires et publics prévus près du Collège du Cherrat.

«L’intérieur sera cosy avec un bois très chaleureux, qui permettra aussi de régler l’acoustique», précise Paul Humbert, architecte.

«L’intérieur sera cosy avec un bois très chaleureux, qui permettra aussi de régler l’acoustique», précise Paul Humbert, architecte. Image: Bureau d'architectes LVPH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’engouement pour la création d’une piscine scolaire et publique au Cherrat dépasse largement les frontières de Saint-Prex. Appelés à dessiner les contours de la future infrastructure aquatique, nonante et un bureaux d’architectes provenant des quatre coins de l’Europe et même du Canada ont participé au concours, n’hésitant pas à se mouiller pour un projet local. Les résultats ont été dévoilés vendredi soir par la Municipalité. C’est finalement un bureau suisse qui a su convaincre avec son projet «Agate»: les architectes de LVPH, établis à Fribourg et à Pampigny.

«Nous allons devenir de véritables spécialistes des piscines à La Côte, sourit Paul Humbert, architecte responsable du bureau fribourgeois. En 2012, nous avions déjà remporté le concours pour la création de la piscine-patinoire des Rojalets, à Coppet ( lire ci-contre). A Saint-Prex, nous avons immédiatement senti qu’il y avait un enjeu économique important et que l’enveloppe était serrée. Nous avons donc présenté un projet simple mais élégant, un peu à l’image d’un couteau suisse.»

Eviter le cas de Gland

Il faut dire que la Municipalité n’a pas voulu se lancer dans un projet trop coûteux. Elle ne souhaite ainsi pas réitérer la mauvaise expérience vécue à Gland, où le projet de piscine couverte a été balayé dans un référendum en mars dernier. Pour mémoire, les habitants estimaient que l’infrastructure, devisée à 20 millions de francs, était beaucoup trop onéreuse.

«Nous n’avons pas encore de chiffres précis, mais le prix se situera en dessous de 10 millions de francs, précise Daniel Mosini, syndic de Saint-Prex. Nous devons encore choisir le bon calendrier pour lancer les études plus approfondies. Elles se feront en fonction des priorités de nos projets communaux et des finances bien évidemment. Le Conseil devra encore valider les crédits d’étude et de construction.»

Il est toutefois essentiel pour Saint-Prex de disposer d’aires sportives supplémentaires pour assurer les heures hebdomadaires légales des écoliers à l’avenir. Au lieu de construire une cinquième salle de gymnastique, les autorités ont pensé à la réalisation d’une piscine, qui pourrait être construite dans les trois ou quatre prochaines années. Et ce en plus de son projet de salle de gymnastique triple dans le même secteur et pour lequel le Conseil communal devra encore donner son accord.

Accent sur la cohabitation

Concrètement, la piscine comportera un bassin de 25 mètres pour les nageurs et un de 12,5 mètres pour les non-nageurs. «Il s’agit de répondre à des besoins scolaires, mais l’infrastructure sera aussi ouverte au public, poursuit le chef de l’Exécutif. Notre volonté est de laisser des couloirs accessibles à la population, même pendant les heures de cours.»

Pour faire cohabiter population et élèves, le bureau LVPH a pris le parti de mettre les vestiaires à l’étage. «Il y en aura pour le public, séparés de ceux réservés aux écoliers», explique encore Paul Humbert, tout en précisant que les personnes à mobilité réduite disposeront de vestiaires à proximité des bassins. Une cafétéria, pensée comme un lounge et non comme une cantine scolaire, complétera l’ensemble.

Autant d’arguments qui ont fait mouche auprès du jury du concours, présidé par Daniel Mosini. «Nous sommes tombés sous le charme. Le bois prévu à l’intérieur donne une ambiance chaleureuse avec une jolie lumière, poursuit le syndic. De plus, la structure extérieure serait en adéquation avec le reste du quartier.» Enfin, la Municipalité estime que ce projet est complémentaire au futur centre aquatique, prévu à Morges, et ne lui fera en aucun cas de l’ombre. «Nous ne souhaitons pas nous lancer dans la réalisation d’un centre de loisirs, mais dans celle d’une piscine couverte scolaire et publique», nuance Daniel Mosini. (24 heures)

Créé: 09.10.2015, 20h00

Exposition

Les 91 projets du concours d’architecture seront exposés à Saint-Prex, ce samedi 10 octobre, de 9 h à 12 h, au Vieux-Moulin.

A Coppet, on attend le verdict

Autre projet similaire dans la région, la piscine (et patinoire) de Terre Sainte, à Coppet, devait accueillir ses premiers nageurs à la rentrée 2016. «Si tout va bien, ce sera plutôt en septembre 2017, en fait.» Présidente du comité de pilotage du projet et municipale à Mies, Stéphanie Emery est condamnée à attendre. En novembre 2014, au terme de l’enquête publique, cinq oppositions – dont certaines collectives – avaient été déposées au greffe de Coppet.

«La Municipalité les avait toutes levées, raconte l’élue myarolane. Mais les opposants ont fait recours au Tribunal administratif cantonal, qui, selon notre avocat, ne devrait pas rendre son verdict avant le printemps prochain. On n’attend plus que cette décision pour démarrer, tout le monde est prêt.» Un contretemps qui pourrait évidemment durer plus longtemps encore, en cas de recours ensuite au niveau fédéral. Car Stéphanie Emery en est convaincue: «Notre dossier est bon, je ne vois pas pourquoi le tribunal ne nous donnerait pas gain de cause.»

Signé par le même bureau d’architectes que la piscine prévue à Saint-Prex, budgété à 19,5 millions de francs, le projet intercommunal prévoit la construction à Coppet de deux bassins couverts – l’un de 25 mètres sur 16 avec six couloirs de nage et l’autre, à fond mobile, de 16 mètres sur 7 – et d’une halle de 800 m2 pour accueillir une patinoire de novembre à mars et diverses activités sportives (entre autres des cours de gym) ou culturelles le reste de l’année.

Articles en relation

Saint-Prex se jette à l'eau pour sa future piscine couverte

Projet La Commune entend disposer de deux bassins de natation qui seront aussi ouverts au public. Un concours d'architecture sera lancé prochainement Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.