Un salon pour mettre à l'honneur les vigneronnes

MorgesLe Casino accueillera le 2 novembre un rendez-vous du vin 100% féminin.

Laura Paccot, de Féchy, participera à cette première édition de Vigneronnes en scène.

Laura Paccot, de Féchy, participera à cette première édition de Vigneronnes en scène. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J’avais cette idée en tête depuis un petit moment déjà.» Pierre-Alain Rattaz – qui organise régulièrement des événements autour du vin – a décidé de lancer un salon exclusivement féminin. Son nom: Vigneronnes en scène. Il se déroulera sur une journée, le samedi 2 novembre au Casino de Morges.

«On remarque depuis une dizaine d’années l’émergence d’une jeune génération de femmes dans le monde du vin. Si elles ont toujours été présentes dans l’histoire, elles occupaient avant tout des tâches subalternes, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, se réjouit l’organisateur. On constate d’ailleurs que les candidates au brevet fédéral de sommelier sont régulièrement plus nombreuses que les hommes. Et leur part dans la filière au bachelor en viticulture et œnologie est proche des 40%, un chiffre stable depuis plusieurs années.»

Mais pourquoi Pierre-Alain Rattaz a-t-il décidé de leur consacrer une journée? «On a longtemps dit que le métier de vigneron n’était pas pour les filles, mais le monde viticole s’avère plus ouvert qu’on pourrait le croire, explique-t-il. Mon idée est de montrer ce que cette génération apporte au domaine du vin. Dans ce but, nous proposerons trois ateliers qui permettront peut-être de faire tomber certains préjugés.» Il sera notamment question de savoir si les femmes ont un palais différent et si leurs vins présentent des caractéristiques qui leur sont propres.

Pour cette première édition, Pierre-Alain Rattaz s’est approché de Robert Pontet, directeur du Casino de Morges. «Il a tout de suite été séduit par l’idée. Et comme j’avais déjà organisé des dégustations dans la salle Belle Époque, je savais qu’elle était idéale pour cet événement.»

Un peu moins de 50 vigneronnes de tout le pays ont été contactées pour prendre part à ce rendez-vous. Dix-neuf d’entre elles ont répondu favorablement, dont six Vaudoises. «Outre celles provenant des cantons romands, nous aurons également trois Tessinoises. Mon seul regret est de ne pas avoir d’Alémaniques. Mais ce sera peut-être pour l’année prochaine.»

Car si l’événement trouve son public, Pierre-Alain Rattaz a bien l’intention de l’inscrire dans le temps. «On pourrait alors imaginer accueillir d’autres vigneronnes.»

Créé: 10.10.2019, 16h59

Articles en relation

Le réchauffement poussera-t-il les vignobles vers les alpages?

Alpes vaudoises Ce week-end, le premier Salon de la montagne s’intéresse notamment aux vins d’altitude et aux défis climatiques. Plus...

Quel vin boire quand la planète chauffe?

Gastronomie D’ici à 2100, on prédit sept degrés de plus en Suisse. Avec une incidence sur la viticulture et le goût des crus. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.