Le sapin solidaire déborde de cadeaux

NyonL’action lancée par le pasteur Bonzon a eu un tel succès qu’il n’y a pas assez d’enfants pour recevoir tous les cadeaux offerts.

Le pasteur Kevin Bonzon est à l’origine du sapin solidaire. Il ne conçoit pas qu’un enfant n’ait pas au moins un cadeau sous son sapin le jour de Noël.

Le pasteur Kevin Bonzon est à l’origine du sapin solidaire. Il ne conçoit pas qu’un enfant n’ait pas au moins un cadeau sous son sapin le jour de Noël. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’opération de Noël «Sapin solidaire», qui s’est déroulée du 1er au 23 décembre sur la place du Château à Nyon, se termine sur un bilan positif. Ce lundi, plus d’une centaine d’enfants élevés au sein de familles dans le besoin recevront un cadeau offert par un bienfaiteur anonyme. Le pasteur Kevin Bonzon, qui a imaginé ce concept original et inédit, s’en réjouit. Mais il reconnaît qu’il aurait été possible de quadrupler ce nombre. «Il y a eu nettement plus de donateurs que d’enfants. Nous allons réfléchir comment faire évoluer le concept.»

L’idée du pasteur Bonzon est assez ingénieuse: les familles défavorisées avaient la possibilité de remplir une carte avec le prénom et l’âge de l’enfant, ainsi que le cadeau désiré. Cette carte était ensuite accrochée au sapin sur la place du Château. Les passants étaient invités à en choisir une, et dès lors, s’engageaient à aller acheter le cadeau inscrit sur la carte. Enfin, les cadeaux recueillis sont distribués au domicile des enfants le jour du réveillon.

Pour entrer en contact avec ces familles, le pasteur Kevin Bonzon a actionné son réseau, mais pas seulement. «On a fait passer le mot dans la paroisse et des collègues d’autres églises ont transmis l’information. La Ville de Nyon a aussi fait des démarches, notamment dans les maisons de quartier. Puis il y a eu les médias. Et c’est beaucoup le bouche-à-oreille qui a bien fonctionné.»

La gêne de demander

Visiblement pas assez. Après quelques jours seulement, le cabanon du sapin solidaire installé à la place du Château n’avait plus de cartes de demandeurs. «J’ai pourtant appelé la Croix-Rouge, l’Hôpital de Nyon, les Cartons de Cœur, et d’autres, mais on s’y est pris un peu trop tard. Et il ne faut pas oublier qu’en Suisse, la misère financière est cachée. Les pauvres se gênent, alors que dans cette région très riche, il y a beaucoup de gens en difficulté. Même si la confidentialité est garantie, les familles hésitent à se manifester.»

Vendredi, une mère de famille, qui a de la peine à boucler ses fins de mois, a osé faire le pas. «Je vais remplir une carte pour mon fils. Il aimerait un casque audio et nous n’avons pas les moyens de le lui offrir. Ce serait un beau cadeau». Le matin même, l’Institution pour personnes handicapées de l’Espérance à Étoy, a appelé le pasteur, tout content de pouvoir annoncer aux bienfaiteurs qui se pressaient encore au cabanon que leurs dons seraient versés pour des cadeaux aux patients de cette institution.

«Quoi qu’il en soit, tout l’agent récolté sera remis à des associations caritatives, car le budget pour financer les infrastructures était couvert avant le début de l’opération», précise le pasteur. En plus, tout le travail effectué à la place du Château et en coulisses a été assumé par des bénévoles. Avec le Kiwanis Nyon et l’Église réformée, la Noble Confrérie des pirates de Rive a donné de son temps. «On a assisté à un magnifique élan de solidarité, s’exclame son patron Pascal Nicoud. On a vu des enfants amener un cadeau pour des enfants démunis. C’était très touchant. Dommage qu’il y ait plus de donateurs que d’enfants.»

Opération à renouveler

Kevin Bonzon est motivé pour renouveler l’opération l’année prochaine. Il aimerait qu’il y ait davantage de partage entre les gens. Pourquoi pas laisser la possibilité aux enfants demandeurs, s’ils le souhaitent, de recevoir leur cadeau directement des mains du donateur? «D’autres collègues sont intéressés pour reprendre l’idée ailleurs dans le Canton», indique le pasteur. (24 heures)

Créé: 24.12.2018, 06h49

Articles en relation

Chantons sous le sapin!

Noël La musique et Noël: une folle histoire d’amour et de business. Un livre explore ce répertoire de fête. Plus...

«Les cadeaux! Les cadeaux! Les cadeaux!»

Le Matin Dimanche Le parfait cadeau de Noël et l'analyse des achats des autres, les actus chiffonnées par Claude-Inga Barbey dans sa vidéo «Olé!» n°15. Plus...

«Il y a une émulation autour de Pas seul à Noël»

Morges Le nouveau comité d’organisation de la manifestation se réjouit de la solidarité qui s’est mise en place pour le repas du 24 décembre. Plus...

Quel sapin choisir pour un Noël plus écologique

Fêtes Devrions-nous choisir un sapin de Noël naturel ou artificiel? Notre classement des sapins les plus verts. Plus...

Un repas de Noël peut aussi se partager avec des seniors esseulés

Echallens Pro Senectute Vaud teste ces jours des Tables de Noël, un concept convivial et intergénérationnel. Reportage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.