Passer au contenu principal

Les Sarrazins à la reconquête de leur château

Jeudi soir, le Conseil a sauvé le Château de La Sarraz de la faillite et donné la possibilité à la Fondation éponyme de voir le jour.

«Le château n’est pas mort. Tel un phœnix, il va pouvoir renaître de ses cendres», se réjouit Me Laure Thonney, liquidatrice de la Société des Amis du château de La Sarraz (SACS). Après plus de deux ans de fermeture, le lieu rouvrira ses portes au public. La décision qui sauve le domaine de la faillite a été prise jeudi soir par le Conseil communal. Par 34 oui contre 7 non, les membres présents ont autorisé la Municipalité à acheter le site du Majorat et lui ont accordé à cet effet un crédit de 2,050 millions de francs. Il s’agit de l’un des bâtiments situé sur les lieux, qui appartiennent à la SACS, association mise en liquidation le 8 mars dernier. Afin de reprendre les rênes du château, Laure Thonney a mis sur pied une fondation, qui ne pouvait voir le jour sans l’octroi, sur ces 2 millions, de 800 000 francs à fonds perdu.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.